• 1001 façons de mourir

    1001 façons de mourirTitre français : 1001 façons de mourir (2015)

    Auteur : Sébastien Houde (France)

    Langue : française

    Edition : autoédition

    Résumé : Si on vous donnait l’opportunité de vivre la mort des autres, sauteriez-vous sur l’occasion sans hésiter? J’ose espérer que vous accepteriez cette offre sur le champ, car, voyez-vous, les clients se font plutôt rares ces jours-ci et je m’ennuie à mourir. Si vous avez l’audace, vous pourrez choisir parmi une vaste sélection de produits, une mort qui, je l’espère, saura vous satisfaire.
    Mille et une façons de mourir est le récit d’un inventeur hors de l’ordinaire. Il a su vendre à tout le monde un produit que personne ne voulait, la mort. Découvrez l’histoire de ce scientifique et homme d’affaires qui, malgré les tempêtes et les tourments, a su garder en vie son entreprise qu’on croyait agonisante.

    Je remercie l'auteur pour ce service presse.

    Mon avis :

    Le concept et la couverture m'ont intéressée, alors je me suis lancée.

    Une homme, un inventeur, revient sur sa création, nous raconte le cycle de vie de son produit, du début au déclin.

    Le concept est plutôt original : vivre – ou plutôt ressentir – la mort. Rien de plus simple, en arrivant à la boutique vous choisissez votre mort, vous vous installez dans un siège et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, c'est terminé. Vous repartez chez vous, la question c'est dans quel état d'esprit ? Je regrette que le fonctionnement n'ait pas été plus approfondi. En fait, pour moi cette machine est un prétexte pour réfléchir autour de la mort et de la vie. Il n'y a pas de réelle intrigue, ni vraiment de personnage, à part l'inventeur qui narre sa propre histoire aussi à travers celle de son invention. Mais on ne se sent absolument pas proche de lui et je ne l'ai pas apprécié. Il a l'air totalement désabusé, mais c'est bien fait pour lui. Je sais bien qu'il n'a pas vraiment tué ces personnes – enfin ça se discute – mais il était bien conscient que l'expérience aurait des conséquences.

    En dehors de cela, j'ai bien aimé le style et la narration. Encore une fois, c'est l'inventeur qui parle. Et il s'adresse à quelqu'un : à un client. J'ai bien aimé ce procédé, surtout qu'on n'a jamais les réponses de l'autre. L'autre qui pourrait être nous, puisqu'on lit ; on a l'impression d'être à sa place. C'est un livre court qui se lit assez vite.

    Une lecture intéressante et divertissante !

     

    Note : 14/20


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :