• Des mensonges dans nos têtes

    Des mensonges dans nos têtesTitre français : Des mensonges dans nos têtes (2015)

    Titre original : Lies We Tell Ourselves (2014)

    Auteure : Robin Talley (Etats-Unis)

    Traducteur : Emmanuel Plisson

    Langue : française

    Edition : Mosaïc

    Résumé : Les filles sont faites pour se marier… Les Noirs et les Blancs ne doivent pas se mélanger… Une fille ne doit pas embrasser une autre fille… Linda ne doit pas aimer Sarah. Rien que des mensonges? 1959, en Virginie. C’est l’histoire de deux filles qui croient qu’elles se détestent — parce qu’elles n’ont pas la même couleur de peau et qu’elles ne sont pas nées du même côté. C’est l’histoire de Sarah et Linda qui croient qu’elles se détestent… mais c’est aussi l’histoire de l’année où tout va changer — parce que les mensonges des autres vont voler en éclats et que les vies, les coeurs de Sarah et Linda vont s’en trouver bouleversés pour toujours…

    Mon avis :

    Je voulais le lire depuis un moment, et la bibliothèque vient de le recevoir donc je n'ai pas hésité.

    Sarah et d'autres élèves noirs font leur entrée dans un lycée blanc pour la première fois dans la ville. Pourtant pour les blancs, ce n'est pas faute d'avoir tenté par tous les moyens d'empêcher ce mélange. Linda n'a a priori rien contre les noirs, mais quand même pourquoi devraient-ils s'intégrer dans leur lycée ?

    Je ne m'attendais pas cela. Je n'avais jamais pensé auparavant à ce que les noirs avaient dû endurer et j'ai été assez atterrée par la virulence des élèves blancs et surtout du manque de réaction des professeurs. Malheureusement, le racisme existe toujours, mais ce n'est plus comme ça l'a été, surtout je ne crois pas que les blancs et noirs aient jamais vécu aussi séparément en France. J'aime ce genre de livres qui parlent de différence et nous montrent que rien n'est acquis, qu'il faut se battre pour l'obtenir.

    Dans ce roman, on est face à beaucoup d'injustice, mais on a aussi quelques bonnes surprises. J'ai adoré le cheminement des pensées de Linda, ses réflexions sur le bien ou le mal de l'intégration – si tant est qu'on puisse parler de bien et mal, mais bon vu l'état d'esprit de certaines personnes, c'était un peu perçu de cette façon à cette époque. Sarah aussi est très préoccupée, mais finalement pas tant sur tout ce qu'elle peut subir à cause de sa couleur de peau ; non c'est surtout ses sentiments qui entraînent beaucoup de questions.

    C'est très bien écrit, on alterne la narration entre les deux protagonistes. J'ai bien aimé, ça permet de mieux les comprendre. J'ai totalement adhéré aux deux première parties, ensuite il y a eu une petite baisse d'intérêt due à l'éloignement, ça manque d'action pour laisser place aux réflexions. Cependant, ça ne dure pas trop longtemps et le récit connaît un regain d'énergie pour nous mener vers une fin tout à fait satisfaisante. Le déroulement du temps est un peu inégal : la première partie se passe sur une semaine à peu près, ensuite on accélère de plus en plus.

    En bref, j'ai beaucoup aimé cette lecture qui parle d'un sujet important.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 49 et # 59

    Note : 18/20

    Des mensonges dans nos têtesDes mensonges dans nos têtes


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :