• Duo

    DuoTitre français : Duo (2015)

    Titre original : Duet (2013)

    Auteure : Eden Winters (Etats-Unis)A toi jusqu'à l'aube

    Traducteur : Black Jax

    Langue : française

    Edition : Dreamspinner press

    Résumé : Aillil Callaghan est un Highlander et, malgré le décret anglais, il refuse de renoncer à ses traditions. Bravant l’interdit, il porte donc fièrement le tartan rouge et vert de son clan en attendant de devenir laird, de rétablir l’honneur de son nom et de libérer l’Écosse de la tyrannie. Un Anglais sous son toit ? Quelle abomination ! Pourtant, l’enseignant engagé par son père pour ses plus jeunes fils a un talent que convoite l’héritier Callaghan.
    Malcolm Byerly, professeur et musicien, a fui son Kent natal pour protéger un secret dans un emploi tranquille. Il n’avait pas prévu de rencontrer le frère aîné de ses jeunes élèves, un barbare écossais qui hait les Anglais – et cache un cœur d’or et une âme d’artiste sous son aspect abrupt.
    Rapprochés par leur amour de la musique, deux hommes venus de mondes différents aplanissent les obstacles existant entre eux. Le père d’Aillil menace de les séparer, mais ils sont finalement vaincus par un autre ennemi, bien plus implacable. Leurs noms accolés entrent dans la légende.
    Deux siècles plus tard, Billy Byerly, violoniste en tournée, arrive au château Callaghan où il se sent étrangement chez lui. D’après la légende, un fantôme hante les murs en attendant le retour de son amant. Billy ne croit ni aux contes de fées ni à l’amour éternel.
    Mais le Laird Disparu l’a déjà revendiqué pour sien.

    Mon avis :

    J'ai acheté ce titre il y a une éternité me semble-t-il, et si je l'ai enfin sorti de ma PAL, c'est grâce à un challenge. Je ne regrette absolument pas, car j'ai vraiment passé un bon moment.

    Malcolm quitte l'Angleterre et accepte un poste d'enseignant personnel en Ecosse, alors que ce dernier pays vient d'être annexé par le premier. Les tensions sont donc présentes. Il pensait échapper à ce qu'il était jusqu'à ce qu'il croise le regard d'Aillil, fils aîné du laird.

    J'ai adoré la première partie historique. Le contexte environnemental est idilique, le contexte politique complique la situation et le contexte culturel rajoute une pincée de magie. C'est quasi-parfait. Leur amour est vraiment passionnel, on le sent dans les sentiments qu'ils se portent l'un à l'autre, ils transparaissent dans les mots. Cependant, j'aurais aimé plus de démonstrations gestuelles et physiques entre eux. Et puis le moment qu'on redoutait tant arrive, rempli d'une tristesse infinie. Et pourtant, c'est l'un des plus beaux moments. On avance tranquillement dans le temps, jusqu'à atteindre la partie contemporaine, qui fait perdre un peu de sa magie au récit, bien que ce soit la partie où précisément cette magie va s'effectuer. Il faut bien dire qu'avec les avions et les téléphones, on est complètement déphasé, on ressent de la nostalgie. Mais c'est bien rattrapé par le thème de la musique. Le violon sert de passerelle entre les deux personnages venant de deux époques différentes. Ce lien les attire, les rapproche de plus en plus. Et la façon dont l'auteure parle de musique est vraiment très belle, on croirait presque entendre les violons chanter à nos oreilles.

    J'ai tout aimé : les personnages, le lieu, l'époque, la culture celtique, et bien sûr la plume de l'auteure qui rend leur amour presque palpable.

    On se laisse finalement prendre nous aussi dans la magie des druides, dans des légendes qui prennent vie, parce que l'amour, le vrai, l'authentique, est plus fort que tout, même que la mort et que le temps.

    Une belle lecture avec un amour qui traverse le temps sur fond de légende écossaise.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 63# 68 et # 76

    Note : 17/20

    DuoDuoDuo


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :