• La Princetta et le capitaine

    La Princetta et le capitaineTitre français : La Princetta et le capitaine (2006)

    Auteure : Anne-Laure Bondoux (France)

    Langue : française

    Edition : Le livre de poche

    Résumé : La Princètta de Galnicie rêve de voyage et de liberté. Refusant d'être mariée à 15 ans, elle prépare son évasion en compagnie de sa femme de chambre et amie, avec la complicité de l'Archonte, Intendant du Royaume. Mais sa première traversée va s'achever tragiquement et, à cet incident, vont succéder de nombreuses épreuves: errance, souffrances, emprisonnement... Jusqu'au voyage initiatique qui la mène, avec quelques compagnons, au coeur de ses propres tourments, dans l'Archipel...

     

    Mon avis : 

    Je ne connaissais pas du tout ce roman, ni l'auteure, mais comme il apparaissait dans la liste d'un challenge auquel je participe, je me suis lancée et je ne le regrette absolument pas.

    Malva est la fille unique des dirigeants du pays de la Galnicie. En tant que telle, elle sera mariée jeune avec un époux choisi par ses parents. Mais la Princetta ne veut pas de cette vie là et n'aspire qu'à la liberté. Alors elle s'enfuit et de cet acte découlera beaucoup de conséquences plus ou moins considérables.

    Malva est une jeune fille têtue, prête à tout pour vivre sa vie comme elle l'entend et elle refuse de remettre les pieds dans son pays. Orféus lui, donne l'impression d'être passé à côté de son enfance et de sa jeunesse à cause de son père, mais tient à y remédier en faisant de grandes choses et en surpassant sa timidité. Ces deux protagonistes sont très attachants, tout comme les jumeaux. Lei est gentille aussi, mais plus distante, je me suis sentie moins proche d'elle. Tous ces personnages vont évoluer, se redécouvrir, faire face à des épreuves qui les changeront à jamais.

    Le style est simple, pas trop jeunesse quand même, très fluide. La narration est la troisième personne du singulier. On suit en parallèle le parcours de la Princetta et de ce qu'il se passe en Galnicie. On ne s'ennuie pas un seul instant, il se passe toujours quelque chose, dès le premier chapitre. Les péripéties se succèdent les unes après les autres dans un parfait ensemble. Je veux dire par là que ça ne paraît pas déplacer, on ne se demande pas comment on est arrivé à ce point, c'est une suite logique. Ceci n'empêche pas des rebondissements et faits inattendus dans le récit. Pendant tout ce temps, on tremble pour l'héroïne et ses compagnons de route (et de mer).

    Le public ciblé est jeunesse, mais je le recommande à tout le monde, petits et grands. Attention cependant, certains passages peuvent choquer les plus jeunes.

    J'ai particulièrement apprécié les noms de régions, d'animaux ou autres dont l'auteure s'est basée sur des termes déjà existant, a inversé des syllabes ou modifié juste une lettre.

    J'avoue que j'aurais apprécié une fin différente, mais il reste que c'est une très belle lecture.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 28, # 29 et # 38

    Note : 17/20

    La Princetta et le capitaineLa Princetta et le capitaineLa Princetta et le capitaine


  • Commentaires

    1
    Vendredi 11 Septembre 2015 à 14:19

    Je garde un très bon souvenir de ce roman! J'aimerais beaucoup le relire un jour.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :