• La Terre des mensonges, tome 1

    La Terres des mensonges, tome 1Saga : La Terre des mensonges (2009)

    Tome : 1

    Titre original : Berlinerpoplene (2004)

    Auteure : Anne B. Ragde (Norvège)

    Traducteur : Jean Renaud

    Langue : française

    Edition : Balland

    Résumé : Après la mort de leur mère, trois frères que tout sépare se retrouvent dans la ferme familiale. Tor, l'aîné, se consacre à l'élevage de porcs, Margido dirige une entreprise de pompes funèbres et Erlend est décorateur de vitrines à Copenhague. Les retrouvailles s'annoncent mouvementées : la tension atteint son paroxysme lorsque la question de l'héritage amène le père de famille à révéler un terrible secret. Anne B. Ragde décrit les relations ambiguës entre les trois frères avec un talent remarquable et signe un roman passionnant à l'humour grinçant.

    Mon avis :

    Je voulais découvrir la Norvège à travers la littérature, et en cherchant des auteurs, celle-ci à retenu mon attention, plus particulièrement le résumé du roman m'a intriguée.

    Quand Anna Neshov tombe malade, ses trois fils se retrouvent à son chevet. Mais pour ces frères qui ne se sont pas vus entre eux et dont deux n'ont pas vu leur mère depuis 20 ou 7 ans, les retrouvailles ne sont pas faciles. Et pendant ce temps là, tout le monde semble ignorer le père.

    J'ai trouvé le début très lent, en effet les trois premiers chapitres – un sur chaque frère – posent les bases de l'histoire mais ils auraient pu être plus courts à mon avis, que ça n'aurait pas changé grand chose. L'auteure donne énormément de détails inutiles, même si j'ai appris des choses sur le métier de croque-mort, entre autres.

    En réalité, je m'attendais à une réunion de famille qui tourne au règlement de comptes. Finalement, après lecture, le résumé en dévoile trop sur l'histoire. Cependant, les relations entre les personnages deviennent vraiment intéressantes au fil des pages, et les révélations à la fin m'ont prise de court ; d'ailleurs je me sentais comme Tor, totalement confuse.

    Le style de l'auteur est spécial, je me suis sentie détachée de l'histoire et j'avais l'impression qu'ils vivaient dans un autre temps dans cette ferme, les dialogues sont concis et sans émotion, mais sur ce point, ce n'est pas tant dû au style, qu'aux personnages eux-mêmes, ils sont tellement éloignés les uns des autres, isolés et seuls ; à part Erlend qui met de la chaleur dans ses échanges, on lui sent une joie de vivre que ses frères n'ont apparemment pas. Ils s'adressent les uns aux autres comme à des étrangers.

    Bien que le début était lent, je me suis laissée emporter par les événements. Tout ce que j'espère, c'est que leurs relations vont s'améliorer dans les tomes suivants. J'ai plus qu'à lire la suite.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 30, # 31, # 38 et # 41

    Note : 15/20

    De la même saga :

    Tome 2 : La ferme des Neshov

    Tome 3 : L'héritage impossible

    Tome 4 : L'espoir des Neshov

    La Terres des mensonges, tome 1La Terres des mensonges, tome 1La Terres des mensonges, tome 1La Terres des mensonges, tome 1


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :