• Le collier d'or, tome 1

    Le choixSaga : Le collier d'or

    Tome : 1

    Titre français : Le choix (2016)

    Titre original : Golden Collar, book 1: Choices (2013)La jeune fille à la tour

    Auteure : Grace R. Duncan (Etats-Unis)

    Traducteur : Pauline Tardieu-Collinet

    Langue : française

    Edition : Dreamspinner Press

    Résumé : Pour Teman, gitan né au XIème siècle, la liberté vaut plus que tout. Avec Jasim, son meilleur ami, ils monnaient leurs services en tant que voleurs – jusqu’à cette nuit où ils se font prendre, et qui signe la fin de leur précieuse liberté. On leur propose de choisir entre le cachot et l’esclavage sexuel au palais ; ils deviennent esclaves, mais Teman jure de s’échapper.
    Bathasar n’a aucune envie de monter sur le trône. Il préférerait que son frère devienne malik à sa place, ce qui convient parfaitement à leur sadique de père, Mukesh. Lorsque Teman, le bel esclave qu’il a observé en secret, lui sauve la vie, Bathasar a pour la première fois recours aux services d’un esclave. Bathasar et Teman ne tardent guère à tomber amoureux, mais leur bonheur est loin d’être idyllique. Un jour, Mukesh brutalise Teman devant la cour et s’attire les foudres de l’impératrice d’un pays voisin. Afin de l’apaiser, il lui offre Jasim en cadeau, et Teman décide de courir le risque de rester aux côtés de Bathasar.
    Le calme est de courte durée. Mukesh projette d’envahir le pays d’adoption de Jasim, et Bathasar doit trouver un moyen d’empêcher la catastrophe. Mais s’il y parvient, il devra monter sur le trône et disposera alors du droit de libérer Teman, qui le quittera sans doute… Quel autre choix pourrait faire un gitan ?

    Mon avis :

    Je ne sais plus pourquoi je l'ai acheté, le fait est qu'il attendait dans ma PAL et que son tour est venu. Quelle que soit la raison qui m'a poussée à l'achat, elle devait être justifiée, parce que j'ai passé un bon moment de lecture.

    Teman et Jasin sont des voleurs et à force de tenter le diable, on finit par se retrouver en enfer. Mais à bien y réfléchir, ce n'est peut-être pas si horrible que cela.

    Ma première réaction : il y a beaucoup de sexe dans ce roman. En fait, j'estime à 85 % les scènes érotiques. Je savais qu'il y en aurait, mais je ne m'attendais pas à ce que ça prenne autant de place. Finalement, c'est le fil conducteur du livre et c'est tellement bien écrit, avec beaucoup de détails et sans vulgarité que ça ne m'a pas gênée du tout. En fait, je crois même que c'est le livre le plus excitant que j'ai jamais lu. Ce n'est absolument pas répétitif, l'auteure est très créative. Il ne faut pas oublier que ça se déroule dans le cadre de l'esclavage. J'aurais pu me sentir mal à l'aise, mais Teman partage plus son plaisir que sa captivité et du coup, c'est bien passé. Ce ne sont pas vraiment des orgies, parce qu'ils sont quand même en comité restreint, mais la première scène à plusieurs est arrivée brusquement et, si ça ne m'a pas embarrassée, sur le moment j'ai trouvé cela irréel ; c'était vraiment bizarre. A partir de la seconde fois, c'était beaucoup mieux.

    A côté, une intrigue est quand même présente. Elle se met en place assez lentement et avance au même rythme, jusqu'au dénouement où tout s'accélère, peut-être un peu trop vite d'ailleurs. Cependant, c'est crédible et surtout ça fait évoluer la relation amoureuse de nos protagonistes. L'histoire se déroule dans un univers fantasy, très agréable.

    J'ai beaucoup aimé les personnages, même si certains points sont légèrement incohérents. Par exemple, Teman tient énormément à sa liberté, il ne cesse de le répéter tout le long du livre. Pourtant, il est très conciliant avec ce qui lui arrive. Je veux bien qu'il n'ait pas trop le temps d'y penser, mais un peu plus de résistance de sa part aurait été la bienvenue. Je sais que sa rencontre avec Bathasar s'apparente à un coup de foudre, mais le début de leur relation est allée trop vite à mon goût. Et le côté soumis de Teman n'est pas très bien amené et expliqué. J'ai très bien compris qu'il aimait servir les autres (enfin surtout son maître et amant), mais l'auteure aurait pu approndir ce point essentiel dans leurs rapports, sentimentaux et physiques, qu'on ait les pensées très intimes de Teman, et aussi de Bathasar, parce que je ne comprends pas comment lui a compris. A part la reine – ou impératrice, je ne sais plus son titre – les personnages féminins sont très rares. Mais les personnages masculins m'ont tous plu. A part le malik, mais ce n'est pas une surprise.

    La fin est tout aussi sympathique, ni trop rapide ni trop longue. Franchement, on n'a pas le temps de s'ennuyer malgré la longueur du livre. Et le titre est parfait, la couverture correspond bien.

    Bref, c'était une bonne lecture et je lirai la suite. J'ai hâte de retrouver les personnages. 

     

    Lu dans le cadre des challenges # 35 et # 68

    Note : 16/20

    Le collier d'or, tome 1Le collier d'or, tome 1


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :