• Le portrait de Dorian Gray

    Le portrait de Dorian GrayTitre français : Le portrait de Dorian Gray (1895)

    Titre original : The Picture of Dorian Gray (1891)

    Auteur : Oscar Wilde (Irlande)

    Traducteurs : Eugène Tardieu et Georges Maurevert

    Langue : française

    Edition : La bibliothèque du collectionneur

    Résumé : - Ainsi tu crois qu'il y a seulement Dieu qui voit les âmes, Basil ? Ecarte le rideau et tu verras la mienne. Il avait, prononcé ces mots d'une voix dure et cruelle. - Tu es fou, Dorian, ou tu joues, murmura Hallward en fronçant les sourcils. - Tu ne veux pas ? Alors, je vais le faire moi-même, dit le jeune homme qui arracha le rideau de sa tringle et le jeta par terre. Une exclamation d'horreur s'échappa des lèvres du peintre lorsqu'il vit dans la faible lumière le visage hideux qui lui souriait sur la toile. Il y avait quelque chose dans son expression qui le remplit de dégoût et de répugnance. Grands dieux ! C'était le visage de Dorian Gray qu'il regardait ! L'horreur, quelle qu'elle fût, n'avait pas encore entièrement ravagé sa stupéfiante beauté. Il restait encore des reflets d'or dans la chevelure qui s'éclaircissait et un peu de rouge sur la bouche sensuelle. Les yeux bouffis avaient gardé quelque chose de la beauté de leur bleu. Le contour des narines et le modelé du cou n'avaient pas encore perdu complètement la noblesse de leurs courbes. C'était bien Dorian. Mais qui avait peint ce tableau ? Il lui semblait reconnaître son coup de pinceau. Quant au cadre, il était de lui. C'était une idée monstrueuse et pourtant il eut peur. Il prit la chandelle allumée et la tint devant le portrait, Son nom figurait dans le coin gauche, tracé en longues lettres d'un vermillon brillant.

    Mon avis : 

    Proposé dans le challenge classique, j'ai décidé de découvrir l'original de l'histoire du célèbre Dorian Gray.

    Tout le monde connait l'histoire de Dorian Gray et de son portrait qui vieillit à sa place, notamment à travers les films. D'ailleurs, j'en ai vu plusieurs mais à part cette caractéristique, ils n'avaient rien en commun avec le livre.

    Dorian est un jeune homme qui se laisse d'abord influencer par Lord Henry, rencontré par l'intermédiaire du peintre. Ensuite, il prend lui même ses décisions, et alors vraiment Dorian Gray est un homme mauvais, orgueilleux, imbu de lui-même. Je déteste tout autant Lord Henry, j'ai eu du mal à le comprendre et à le cerner, mais plusieurs de ses répliques ne m'ont pas plu du tout. En fait, je crois que je n'ai apprécié aucun personnage, ni même le peintre qui était trop centré sur son art. Quant à Sibyl Vane, au fond tout comme le protagoniste, on ne la connaît pas vraiment, puisqu'on ne la voit qu'en tant que comédienne.

    Au niveau du récit, je dois le dire, je me suis ennuyée pas mal, il ne se passe pas grand chose malgré quelques rebondissements auxquels je ne m'attendais pas. Certains passages m'ont paru inutiles, comme la description des cristaux, des tissus … D'autres nous font nous poser des questions. Cependant, le fin était parfaite à mes yeux.

    Au niveau de l'écriture, j'ai adoré la plume d'Oscar Wilde, le style m'a beaucoup plu. Rien que pour cela, ça valait le coup de découvrir l'auteur. Donc une lecture sans plus, mais je suis quand même contente de l'avoir lu. J'en retiendrai que la beauté / jeunesse éternelle, comme beaucoup de personnes en rêvent, est néfaste.

     

    Testez vos connaissances sur ce roman ici.

    Lu dans le cadre des challenges # 7, # 15, # 19, # 21 et # 22

    Note : 13/20

    Le portrait de Dorian GrayLe portrait de Dorian GrayLe portrait de Dorian Gray

     

     

     

     

     

    Le portrait de Dorian GrayLe portrait de Dorian Gray


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :