• Le sang des gladiateurs

    Le sang des gladiateursTitre français : Le sang des gladiateurs (2014)

    Auteur : David Cooper (Canada)

    Langue : française

    Edition : ST

    Résumé : 90 après J-C. Aquilée est une ville réputée pour ses combats de gladiateurs qui s'affrontent dans ses arènes aussi célèbres que celles de Capoue. Hadrien, fils du Consul Quintus Sarrius Valerius, va rencontrer Seylan, un Calédonien, capturé par son frère Arius, esclave offert à son père pour combattre à son tour dans l'arène. Tout un monde sépare les deux hommes prêts à tout pour se retrouver.

     

     

     

    Mon avis :

    Il dormait dans ma PAL depuis près d'un an, heureusement qu'il a été choisi au hasard pour un challenge. En tous cas, j'adore la couverture.

    Un nouvel esclave débarque au Ludus Valerius, au premier coup d'œil avec le fils cadet, l'attraction se fait sentir.

    A peine commencé, cela m'a tout de suite fait penser à la série télévisée Spartacus. L'univers est très bien décrit, on s'y serait cru. Je suis rentrée rapidement dans l'histoire. Il faut dire qu'on ne perd pas de temps, direct on est dans le vif du sujet. Les personnages sont posés d'entrée de jeu, on comprend déjà qui causera des problèmes, même si je n'imaginais pas que certains iraient aussi loin. Du coup, ensuite je me suis méfiée de tout le monde.

    J'ai bien aimé les personnages, individuellement et en couple. C'est évidemment un amour impossible, mais c'est justement ce secret à garder à tout prix qui rend l'histoire belle. Ils avancent lentement dans la découverte de l'autre, et pourtant j'ai aussi eu l'impression que leur histoire était un peu rapide. La fin m'a semblé ratée, pas dans le sens où ce n'est pas ce que j'aurais voulu, mais plutôt que j'en attendais plus, un épilogue par exemple aurait été le bienvenu.

    Etant donné qu'il s'agit d'une adaptation d'un roman lesbien, je ne sais pas dans quelle mesure celui-ci a été réécrit, mais j'aime beaucoup la plume de l'auteur. Les dialogues sont pertinents, mais à vrai dire rares, car la plupart du temps nos héros communiquent par le regard, qui en dit bien plus long que des mots. Beaucoup de tendresse et d'amour dans le style.

    Après lecture, j'ai fait des recherches sur les noms de certains personnages et l'auteur s'est inspiré de vraies personnalités, a changé leur histoire, a réinventé leurs liens familiaux. On pourrait presque dire qu'il s'agit d'une uchronie. Un point vraiment intéressant !

    Une lecture sympathique avec une belle plume !

     

    Lu dans le cadre des challenges # 35, # 49 et # 53

    Note : 15/20

    Le sang des gladiateursLe sang des gladiateursLe sang des gladiateurs


  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Décembre 2016 à 17:32

    J'avais repéré ce roman il y a quelques temps sur Amazon et hésitais à l'acheter.

    Pour répondre à la question que tu te poses à propos de l'adaptation du roman lesbien, hier j'en ai découvert l'auteure et comme la lecture des premières pages de ces deux versions sont consultables, je les ai lues pour constater que c'était un copier-coller, seuls les genres sont modifiés. Du coup, je trouve le prix trop élevé pour me le procurer, voire même le procédé abusé... Mais je suis heureuse que tu aies passé un bon moment de lecture ! smile

      • Mercredi 28 Décembre 2016 à 20:43

        Merci pour cette précision, c'est vraiment dommage quand même, mais bon. Mais leurs livres sont chers, papier comme numériques, du coup j'achète que lors de promo ou réduction chez eux.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :