• Les contes de Toronto, tome 1

    Les contes de Toronto, tome 1Saga : Les contes de Toronto

    Tome : 1

    Titre français : Le chemin de l'acceptation (2013)

    Titre original : Toronto Tales, book 1: Cop Out (2012)La princesse au petit pois

    Auteure : KC Burn (Canada)

    Traducteur : Ingrid Lecouvez

    Langue : française

    Edition : Dreamspinner Press

    Résumé : L’inspecteur Kurt O'Donnell a l’habitude de déterrer les secrets des autres, mais quand il découvre que son partenaire décédé était marié à un autre homme, il est secoué. Déterminé à faire les choses comme il se doit, Kurt offre son soutien à Davy, en deuil. Aider Davy à surmonter son chagrin aide Kurt à faire face à la culpabilité dévorante de savoir que son partenaire ne lui faisait pas assez confiance pour lui dire la vérité à son sujet. Mais quelque part en chemin, Davy cesse d'être une obligation et devient un ami, l'ami le plus proche que Kurt ait jamais eu.
    Son attirance grandissante pour Davy complique les choses, laissant Kurt face à la difficulté de reconsidérer sa sexualité. Puis, un échange sensuel auquel ni l'un ni l'autre ne s'attendait vient les perturber davantage. Pour être avec Davy, Kurt doit se résoudre à révéler son homosexualité, mais son travail et ses relations avec sa famille catholique le retiennent. Peut-il risquer de tout perdre pour la possibilité de vivre une relation avec un homme récemment devenu veuf ?

    Mon avis : 

    Acheté à l'occasion de promotions sur le site éditeur, j'ai mis un peu de temps à le sortir de ma PAL, car les critiques n'étaient pas encourageantes. Mais il ne faut pas toujours se fier à la moyenne, personnellement j'ai adoré.

    Kurt est policier. Son partenaire meurt dans l'exercice de ses fonctions, et il va le redécouvrir sous un nouveau jour en apprenant qu'il vivait avec un homme. Kurt décide d'aider Davy qui semble dépassé par les événements.

    Les personnages sont géniaux. Si Kurt est flic, c'est pour aider les gens, et il les aide même en dehors de son boulot. Son rapprochement avec Davy va le déstabiliser et le sortir de sa petite vie bien tranquille. J'adore la famille de Kurt, ses nombreux frères et sœurs, sa mère qui s'inquiète pour lui, mais jamais collante non plus. Davy est très gentil et il semble tellement vulnérable, on est d'autant plus ravi que Kurt soit à ses côtés. Sans oublier le personnage de Simon, sympathique et avec un rôle important dans le récit.

    J'ai beaucoup aimé cette histoire d'amour. Entre autre, parce que contrairement à la plupart des romances contemporaines où le tout se règle en à peine un mois, voire pour certaines moins d'une semaine, ici rien n'est fait dans la précipitation, ils prennent leur temps et ça rend le récit beaucoup plus réaliste. Evidemment, ça me rendait très impatiente, mais franchement ça valait le coup. Le récit se découpe en deux parties – c'est comme ça que je l'ai ressenti. La rencontre et le rapprochement : on avance lentement certes, mais c'est indispensable et comme je l'ai déjà dit ça fait plus vrai et on ne s'ennuie pas pour autant, on guette les signes ; puis la partie qui correspond parfaitement au titre : l'acceptation. Le style est simple, très agréable à lire et addictif. J'ai été agréablement surprise par un côté de l'intrigue auquel je ne m'attendais pas du tout. Je ne dis rien de plus, pour ne pas gâcher votre surprise si vous ne l'avez pas encore lu. Les scènes érotiques sont peu nombreuses, mais tombaient toujours au bon moment.

    Pour moi, c'est donc une très bonne surprise, avec de supers personnages. A bientôt pour la suite !

     

    Lu dans le cadre des challenges # 48, # 49 et # 53

    Note : 17/20

    De la même saga :

    Tome 2 : Faux-semblants

    Les contes de Toronto, tome 1Les contes de Toronto, tome 1Les contes de Toronto, tome 1


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :