• Les roses et les oranges, tome 1

    Les roses et les oranges, tome 1Saga : Les roses et les oranges

    Tome : 1

    Titre français : La déferlante (2014)

    Auteure : Francine Godin-Savary (France)

    Langue : française

    Edition : autoédition

    Résumé : Devon, Angleterre 1932
    La grande guerre s'est éloignée et la jeunesse a soif de plaisir et de revanche sur la mort
    Françoise et Florence Henrisson sont bien belles. Elles sont aussi jumelles et s'amusent des garçons qui les courtisent. Paul, fils de Lord Hinston et Michaël, son ami, en font régulièrement les frais lorsqu'elles usent de leur ressemblance pour les tromper en échangeant leurs tenues vestimentaires 
    Puis Mark, leur frère va revenir de son exil suisse et tout va changer. Les amourettes passagères vont être balayées pour faire place au grand amour qu'il a toujours eu pour Paul qu'il n'a pourtant pas revu depuis de longues années
    Ce roman exprime la passion dans un milieu et une époque qui ne se prêtait guère à celle de deux hommes. Mais la revanche sur les années noires et l'arrivée d"un monde nouveau ne constituaient-elles pas le terreau idéal pour une histoire d'amour hors du commun ?

    Mon avis :

    Ce livre veille dans ma PAL depuis trop longtemps. En voyant la sortie du tome 3, j'ai eu envie de le lire. On est d'accord, ça m'a pris du temps, mais j'y suis arrivée et j'en suis ravie.

    Le résumé officiel parle de 1932. Mais en fait, ce livre commence bien avant. Le point central concerne la relation tumultueuse entre Mark et Paul et elle débute à leur rencontre alors qu'ils ont respectivement 6 et 5 ans. Et au fil des pages, on avance dans le temps. Comme à mon habitude, je n'ai pas pris la peine de relire le résumé et voyant cela, j'ai été prise d'un doute. Mais en fait, c'est juste génial. Ce n'est pas une romance comme tant d'autres. Oui, le récit nous offre une histoire d'amour, mais pas seulement. Il se passe plein d'autres choses. Parce qu'en réalité, une relation amoureuse ne dépend pas seulement des concerné(e)s, mais d'un amas de petites choses autour d'eux/elles sur lesquels on n'a aucune prise. Et c'est ça qui rend ce livre passionnant. D'autant plus que ces petites choses paraissent souvent à première vue anodines. En tous cas, on n'en comprend pas toute la portée sur le moment, pourtant pour certaines, les conséquences sont grandes et mine de rien tout cela influe indirectement sur la relation entre Mark et Paul.

    Et donc les personnages sont nombreux et bien qu'ils ne soient pas protagonistes, ils n'en sont pas moins importants. Surtout, on apprend à les connaître aussi bien que nos héros, parfois même plus. Je pense notamment à Michaël, l'ami dévoué. Il est tolérant et prête une oreille compatissante, aussi bien à Mark qu'à Paul. Cette place au milieu est vraiment intéressante, on se demande ce qu'il va faire des informations qu'il engrange des deux côtés. Les jumelles jouent un rôle prépondérant. Elles sont mystérieuses, on ne sait pas trop ce qu'il leur passe par la tête, mais on s'attache à elles. Les parents de Paul occupent également une place de choix dans le récit. Ils s'aiment, mais leurs avis divergent sur bien des points. D'un côté, la mère accepte son fils tel qu'il est. De l'autre, le père est prêt à toutes les extrémités pour retrouver son fils, digne héritier d'une famille noble. J'ai eu du mal avec le père, ne sachant pas trop si je l'appréciais malgré ses actes souvent discutables. Et tellement d'autres personnages, je ne peux pas tous les citer ici, mais vraiment ils méritent tous une petite pensée.

    L'intrigue est maîtrisée, chaque petite chose arrive pour une raison, je l'ai déjà dit. Rien n'est dû au hasard, même si on pourrait le croire. Ma lecture ne s'est pas déroulée comme prévue, dans le sens positif du terme. De nombreux rebondissements modifient la trajectoire du récit. Parfois, on se demande vraiment s'ils vont enfin se retrouver, mais surtout par quels prodiges. Les secrets font loi, notamment quand ils éclatent au grand jour – ou bien dans un cercle plus restreint. L'époque choisie m'a beaucoup plu. J'ai apprécié la plume, c'est addictif et agréable. En revanche, dans cette version, j'ai croisé beaucoup de fautes, mais depuis, le livre a été relu et réédité, avec une meilleure couverture aussi. Le titre de la saga ne prend son sens que vers la fin et je l'ai trouvé beau, subtil.

    Voilà, une lecture de qualité avec des personnages attachants et une intrigue bien ficelée ! Je lirai la suite avec plaisir, je ne sais pas quand.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 81

    Note : 17/20

    De la même saga :

    Tome 2 : Le secret de Warcliffe

    Les roses et les oranges, tome 1


  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Septembre 2018 à 08:24

    Bonjour, un grand merci ça fait un bien énorme en période de doute  :-)

     

    2
    Mercredi 3 Octobre 2018 à 15:52

    Bonjour , pour la suite privilégiez " le secret de Warcliffe" . Il s'agit de la version beaucoup retravaillé de l'auto-publié baptisé " Honnis soient-ils" ( meilleure seconde partie entre autres) . 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :