• Lettres à Stella

    Lettres à StellaTitre français : Lettres à Stella (2016)

    Titre original : Letters to the Lost (2015)

    Auteure : Iona Grey (Royaume-Uni)

    Traducteur : Alice Delarbre

    Langue : française

    Edition : Les Escales

    Résumé : À la nuit tombée, fuyant la violence de son compagnon, une jeune femme court dans les rues glacées de Londres. Jess n'a nulle part où aller. Surgissant dans une ruelle déserte, elle trouve refuge dans une maison abandonnée. Le lendemain matin, le facteur glisse une lettre mystérieuse par la porte. Incapable de résister à la tentation, Jess ne peut s'empêcher de la lire et se retrouve plongée dans une histoire d'amour d'un autre temps.
    1943. Dans une église de Londres bombardée par le Blitz, Stella rencontre Dan, un aviateur américain. Très vite, ils sont irrésistiblement attirés l'un par l'autre. Leur histoire est a priori impossible. Rien ne joue en leur faveur : elle vient de se marier à un pasteur, lui n'a qu'une chance sur cinq de sortir vivant de cette guerre. Perdus et sans repères, la seule chose à laquelle les deux amants peuvent s'accrocher sont les lettres qu'ils s'écrivent, promesses d'un bonheur à venir.
    Le temps a passé, le destin est cruel, mais Jess est déterminée à savoir ce qui leur est arrivé. Inspirée par cet amour, portée par son enquête, elle trouvera à son tour les clefs d'un avenir meilleur.

    Mon avis :

    Il ne me disait pas grand chose au début, mais finalement je l'ai lu pour la catégorie histoire du prix Livraddict (et oui encore ce prix). Et j'ai bien fait, parce que c'est un coup de cœur.

    Jess se réfugie dans une maison abandonnée pour fuir son compagnon violent. Là-bas, elle va découvrir des lettres et mener l'enquête.

    Nous avons donc un parallèle entre le passé et le présent. Au début du roman, les chapitres sur le passé sont plus nombreux et plus longs, mais au fil des pages, on revient vers le présent, vers ce qui compte vraiment. Je ne dis pas que le passé n'est pas important, au contraire on découvre l'histoire d'amour – poignante et magnifique – entre un soldat américain et une jeune femme mariée anglaise ; cependant on ne peut rien changer du passé, alors que le présent se joue ici et maintenant et qu'il ne faut surtout pas le laisser filer sans rien tenter, rattraper le temps en quelque sorte. Donc, cette alternance m'a bien plu, parce que comme chaque fois, ça me rend impatiente de savoir la suite, et je lis encore plus vite.

    Toutefois, ça met un peu de temps à démarrer, il m'a bien fallu 100 pages pour rentrer totalement dans l'histoire et apprécier les personnages à leur juste valeur. A travers sa plume, l'auteure les a vraiment bien travaillés. J'aurais bien aimé que le côté historique soit plus présent ; bien sûr une partie se déroule pendant la seconde guerre mondiale, mais ce n'est qu'un décor au final. Le récit est plus centré sur les relations. On savait déjà que les personnages ne finissaient pas ensemble au passé, du coup je me suis vraiment demandé ce qui avait bien pu se produire, parce que malgré la guerre et autres obstacles flagrants, tout semblait aller pour le mieux. Mais j'avais sous-estimé la puissance du chagrin, en tous cas je pense que c'est bien ce sentiment qui est en jeu, pas uniquement c'est certain. Quoi qu'il en soit, la double intrigue nous tient en haleine et est bien menée. Je me suis sentie aussi happée par l'histoire de Jess que celle de Stella.

    Un petit mot sur les personnages : je ne voudrais pas spoiler, donc je vais juste parler des trois personnages les plus importants. Jess est courageuse, son comportement est réaliste, elle ne s'abandonne pas trop vite. Sa curiosité va la sauver. Stella aussi a fait preuve de courage, et il lui en a fallu pour faire face à tout ce qu'elle a vécu. Et Dan : qui voit Stella telle qu'elle est vraiment et qui la comprend. Ils se sont bien trouvés tous les deux. De nombreux personnages secondaires les accompagnent, certains que j'ai appréciés, d'autres moins ; et même s'ils sont en partie responsables, je n'ai pas réussi à les détester.

    Donc, au final c'est une lecture que je ne regrette absolument pas, puisqu'elle m'a énormément plu, avec ses personnages attachants et son style très agréable.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 59 et # 66

    Note : 19/20

    Lettres à StellaLettres à Stella


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :