• Maîtres & Esclaves, tome 1

    Maîtres & Esclaves, tome 1Saga : Maîtres & Esclaves 

    Tome : 1

    Titre français : Maddox (2018)

    Titre original : Masters & Slaves, tomo 1: Maddox  (2015)La jeune fille à la tour

    Auteure : Taylor Kinney (Italie)

    Traducteur : Manuarii Charron

    Langue : française

    Edition : autoédition

    Résumé : Gun a sauvé la vie de la Reine, et sa récompense sera son propre esclave, choisi parmi tous ceux disponibles sur le marché. Mais il ne souhaite pas avoir un esclave ordinaire, il en veut un qui soit beau et fort. Mais le plus important est que ce soit un esclave qui ne soit pas déjà soumis et obéissant – il veut un homme qui a besoin d’être discipliné…
    Quand il aperçoit Maddox, il se rend compte immédiatement que c’est le genre d’esclave qu’il recherchait. C’est celui qu’il veut. Par chance, la Reine est prête à dépenser n’importe quelle somme pour le rendre heureux…
    Maddox avait été capturé et réduit en esclavage seulement deux semaines plus tôt, et il n’oserait jamais se soumettre sans se battre, mais tandis qu’il apprend à connaître son nouveau Maître, quelque chose en lui change, et peut-être que la liberté n’est pas la seule chose qui compte…
    Deux hommes forts qui doivent apprendre à se connaître et se respecter trouveront un terrain d’entente et une compréhension mutuelle…

    Je remercie l'auteure pour ce service presse.

    Mon avis :

    J'ai repéré ce livre à sa sortie, alors quand l'auteure m'a proposé de le chroniquer, j'ai accepté.

    Maddox est le nouvel esclave de Gun, favori de la Reine. Il l'a bien évidemment acquis dans l'espoir de faveurs sexuelles, et peut-être plus si affinités. Mais pour lors, Maddox n'est pas près de se soumettre à quoi ou qui que ce soit.

    L'histoire se déroule dans un univers de science-fiction, cependant ce n'est clair qu'au bout de quelques chapitres, par des signes pas vraiment mis en avant. Et même si je le savais d'avance, mon esprit n'a pas pu s'empêcher de se représenter l'histoire dans un cadre de fantasy comme c'est généralement le cas pour ce genre d'histoire – ou comme j'ai l'habitude d'en lire. Le premier défaut est donc un manque de descriptions. Il aurait fallu installer un décor SF plus tôt et de manière plus flagrante. Je préfère aussi quand les personnages ont un âge bien défini. On est au courant pour Gun, mais en ce qui concerne Maddox c'est moins sûr. D'autant qu'il est parfois désigné comme jeune homme ou garçon. On sait juste qu'il est majeur.

    L'histoire se concentre sur le ici et maintenant. Donc on sait peu de choses de leur vie passée. Même en ce qui concerne Gun, j'ai eu un peu de mal à me représenter sa vie de concubin. Sa relation avec la Reine est assez floue. Pour tout dire, elle ne se comporte pas vraiment comme telle. Elle est toujours souriante, et Gun ne craint pas d'asseoir son pouvoir sur les autres esclaves en présence de la souveraine. Tout se déroule beaucoup trop vite. Maddox a toujours été un homme libre, et voilà qu'il accepte sa nouvelle condition en peu de temps. Il avoue lui-même avoir possédé des esclaves dans sa vie d'avant, ç'aurait été intéressant de pousser ses réflexions de ce côté. J'ai trouvé son comportement et ses réactions peu crédibles. Et les petits surnoms que lui donne Gun à tout va sont un peu niais. Parmi les personnages, Hunter reste le plus mystérieux.

    Pour terminer, je me dois d'aborder la langue. Je ne sais pas à quoi ressemble le style dans le texte original. Mais le niveau de français n'est pas à son meilleur ici. La traduction est en partie responsable, parce qu'on y trouve de nombreuses fautes, notamment de concordance des temps.

    Malheureusement, je n'ai pas accroché avec les personnages et le décor peu existant n'a pas aidé.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 81

    Note : 10/20

    Maîtres & Esclaves, tome 1


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :