• Meurtre dans un jardin indien

    Meurtre dans un jardin indienTitre français : Meurtre dans un jardin indien (2010)

    Titre original : Six Suspects (2008)

    Auteur : Vikas Swarup (Inde)

    Traducteur : Roxanne Azimi

    Langue : française

    Edition : Libra Diffusio

    Résumé : Une aventure pleine de suspense et d'émotion au coeur de l'Inde d'aujourd'hui. Playboy millionnaire, l'ignoble Vivek " Vicky " Rai est tué lors de sa propre garden-party. Six convives sont suspectés : un bureaucrate possédé par l'esprit de Gandhi ; l'actrice la plus glamour de Bollywood, fan de Nietzsche ; un tout petit aborigène très doué pour l'effraction ; un gamin des rues voleur de portables au physique de jeune premier ; un Monsieur catastrophe texan sous protection judiciaire ; et le must du politicien corrompu, le propre père de la victime.
    Des palaces de Delhi aux bidonvilles de Mehrauli, des repaires terroristes du Cachemire aux cabanes des îles Andaman, des berges du Gange aux tapis rouges des premières de Bombay, entre soif de justice, vengeances, manigances politiques, quête d'un totem perdu ou d'une fiancée par correspondance, tous les chemins semblent mener au jardin du crime. Mais qui a tué Vicky ?

    Mon avis : 

    Depuis 2 ans que j'ai découvert cet auteur, j'avais très envie de lire d'autres de ses romans. Pourquoi ai-je attendu si longtemps ? Mystère, en tous les cas, j'ai apprécié ma lecture.

    Vicky, une célébrité indienne, mais aussi criminel qui s'en sort toujours miraculeusement, est tué lors d'une fête chez lui. La police ne perd pas de temps et intercepte six suspects qui possèdent une arme à feu. L'enquête peut commencer.

    Le récit est un chassé-croisé de personnages et d'événements qui s'imbriquent les uns aux autres et c'est superbement ficelé. Le mode de narration change selon le personnage. La moitié des suspects ont une narration à la première personne du singulier, un des personnages n'ait représenté que par des conversations téléphoniques. On a l'histoire du point de vue chacun. Celui que j'ai le plus apprécié c'est Eketi, parce qu'il ne trompe personne, n'est pas corrompu par quoi que ce soit, il est tellement vrai, et voit les gens plus loin que leur apparence. Par contre, Larry est naïf et un peu bête, il ne voyait rien venir, alors que c'était gros, mais du coup il ne se rend pas compte de la gravité de sa situation. J'ai gardé une certaine distance avec les autres, je ne me suis pas trop accrochée à eux.

    Je n'ai pas été réellement surprise par le dénouement, parce que l'idée m'avait effleurée. Toutefois, j'ai beaucoup apprécié les deux dernières parties qui résolvent vraiment le mystère du coupable. La troisième partie était un peu longue, mais c'était essentiel pour la compréhension du récit et pour faire fonctionner nos méninges. La structure est très intéressante. A nouveau, l'auteur décrit les injustices de son pays.

    J'ai encore une fois passé un bon moment avec un roman de cet auteur. Faudra vraiment que je lise Slumdog millionnaire maintenant, et j'espère qu'il écrira d'autres romans, même si on doit attendre.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 2, # 48 et # 52

    Note : 16/20

    Meurtre dans un jardin indienMeurtre dans un jardin indienMeurtre dans un jardin indien


  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Juillet 2016 à 20:13

    Chronique enthousiaste qui donne envie ^^

    Etant donné que j'avais apprécié ma première lecture indienne (que tu m'avais conseille d'ailleurs), je note aussi celui-ci ! 

      • Mercredi 27 Juillet 2016 à 20:53

        C'est le même auteur, en fait.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :