• Silex and the city

    Silex and the citySilex and the citySilex and the citySilex and the citySilex and the citySilex and the citySilex and the citySilex and the city

    Saga : Silex and the city (2009)

    Scénariste : Jul (France) 

    Dessinateur : Jul (France) 

    Langue : française

    Edition : Dargaud

    Résumé : 40 000 avant JC : une vallée résiste encore et toujours à l'Evolution. A l'aube de l'humanité, Blog Dotcom est un "homo-erectus qui se lève tôt" : pour changer tout ça, il décide de se présenter aux élections. Avec une femme pro de Préhistoire-Géo en ZEP (Zone d'Evolution Prioritaire), un fils cadet militant alter-darwiniste opposé à l'usage du feu et de la fourrure, et une fille aînée qui flirte avec Rahan de la Pétaudière, fils à papa héritier du plus gros volcan - récemment privatisé - de la région, il n'est pas au bout de ses peines. De la Biennale d'Art Préhistorique Contemporain aux Ancêtres de Don Quichotte, des Dolto-sapiens aux " minorités visibles " néandertaliennes, c'est tout notre théâtre contemporain qui défile en peaux de bêtes, pour une parodie au vitriol de notre société évoluée.

    Mon avis :

    J'entends parler de cette saga depuis un moment, ma mère m'a même parlé du dessin animé. Du coup, en tombant dessus par hasard au rayon BD de la bilbiothèque, je l'ai emprunté par curiosité.

    Tome 1 / Avant notre ère : Je dois dire que j'ai passé un bon moment. J'ai commencé par bien assimiler l'arbre généalogique des personnages, qui m'a déjà fait sourire par leurs noms et présentation. C'est une entrée à la matière très agréable, pleine d'humour et de jeux de mots. J'ai bien aimé les chassé-croisés entre certains personnages. J'adore le fils de la famille, l'écolo de services, et oui déjà à l'époque. En réalité, c'est une BD qui aborde beaucoup d'éléments et problématiques actuels. J'ai lu ce tome au bon moment, l'intrigue parle d'élections et de démocratie, les réfléxions à ce sujet sont intéressantes.

    Les dessins sont très sympathiques, les couleurs ne sont pas trop voyantes. J'adore la période de la Préhistoire et l'immersion dans ce monde en littérature, mais là du coup avec l'aspect satirique du monde d'aujourd'hui, ce n'est pas réaliste du tout. C'est ce qui m'a un peu manqué : l'ambiance de l'époque – évidemment on ne saura jamais comment ça pouvait être réellement, mais dans Silex and the city la modernité fait de l'ombre à l'Histoire.

    C'était une petite lecture sympa et distrayante, je lirai la suite.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 20

    Note : 15/20

    Silex and the city

     

     

     

     

     

     

    Tome 2 / Réduction du temps de trouvaille : Ce tome 2 est tout aussi bien que le premier, les jeux de mots affluent encore (PSG contre OM, j'ai adoré). Le malheureux sort des dinosaures est aussi souvent mis en avant, ça m'a fait rire. La cohabitation de différentes espèces n'est pas toujours facile, mais on fait de son mieux. Moins de politique cette fois, pour laisser place à la publicité et au marketing.

    J'ai prêté un peu plus d'attention aux dessins pour cette lecture et ça manque de précision un peu, certains traits sont grossiers. Cependant, les couleurs sont pas mal et le décor correspond à la préhistoire. Il n'y a que les dialogues pour m'empêcher d'apprécier entièrement cette lecture, d'un point de vue préhistorique s'entend.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 20

    Note : 15/20

    Silex and the city

     

     

     

     

     

    Tome 3 / Le néolithique, c'est pas automatique : Ce troisième est légèrement en dessous des autres. Dans l'ensemble, c'est moins drôle déjà. La ressemblance est trop forte par rapport à la vie d'aujourd'hui, on s'éloigne un peu plus de la préhistoire, donc ça ne me plaît pas trop. Par contre, les relations interraciales sont toujours intéressantes et bien traitées. Je dois quand même avouer que l'idée du réseau social était bien trouvée et adaptée, ça m'a fait sourire quand même. Cependant, au niveau de l'intrigue je m'attendais à autre chose pour la fin, au niveau du rôle d'URL. Mais maintenant que j'y pense, ça reste cohérent avec le personnage.

    J'apprécie de plus en plus le dessin et les couleurs, j'ai l'impression. Pourtant ce n'est pas détaillé et parfois on est dans la caricature, mais c'est très agréable à regarder.

    Un tome néanmoins sympathique, je poursuis la saga pour l'instant.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 20

    Note : 14/20

    Silex and the city

     

     

     

     

     

    Tome 4 / Autorisation de découverte : La série continue d'aborder des thèmes d'actualité. D'ailleurs dans ce tome, j'ai trouvé qu'il y en avait beaucoup. Ils se rejoignent, mais du coup on ne prend pas le temps d'approfondir l'un ou l'autre. C'est vraiment dommage parce qu'il y avait de quoi. Peut-être qu'on y reviendra plus tard. Mais le fil conducteur tourne autour de la maladie et de l'assurance, le tout autour d'un malentendu sur Web. Il est également toujours question de différence entre les différentes espèces qui cohabitent.

    L'humour est toujours présent, mais je crois que j'adhère de moins en moins, bien que ça se laisse lire sans problème et je pense que je lirai quand même le prochain tome.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 20

    Note : 13/20

    Silex and the city

     

     

     

     

     

    Tome 6 / Merci pour ce Mammouth ! : Je continue sur ma lancée, même si les tomes précédents étaient moins bien, cette série reste drôle. Dans ce tome se pose le problème du rang social. En effet, Web et Rahan s'aiment et veulent s'unir, mais le père de ce dernier refuse à moins de prouver qu'un ancêtre de la famille Dotcom se soit distingué par un acte de bravoure et nous voilà sur la piste de l'arbre généalogique. J'ai adoré ce passage avec les noms. Et dans la tradition, qui dit mariage dit religion. Toutes ces questions autour de l'union des deux jeunes nous mènent aussi à un petit cours d'histoire, version pré-histoire avec Louis Quaternaire. On parle aussi rapidement de littérature au début.

    J'aime bien comme tous ces sujets différents se rejoignent dans une même histoire et la façon de l'auteur d'exposer une histoire qui coule comme de l'eau de source et permet à ces thèmes de s'enchaîner de façon fluide.

     

    Note : 15/20

     

    Tome 7 / Poulpe fiction : Je lis énormément de BD en ce moment et dans le tas, je me suis retrouvée avec le dernier tome sorti de Silex and the city.

    Comme d'habitude, des thèmes d'actualité sont abordés façon préhistoire. On commence doucement avec l'immigration et l'accueil et l'intégration des migrants. J'ai adoré l'hôte que la famille Dotcom accueille dans leur chaleureuse demeure. C'est là que le titre prend tout son sens, avec un petit clin d'œil. Bien sûr, il s'agit d'une question politique et on n'y échappe pas. Tout se joue dans les élections. Dommage que la campagne ne soit pas mise un peu plus en avant. En revanche, les résultats ne passent pas inaperçus. Attention, branle-bas de combat. Un petit message sur l'extinction des espèces s'est faufilé dans le scénario.

    J'ai trouvé que dans ce tome, les sentiments étaient plus présents, davantage dans les actions que dans le dessin ou les paroles, mais cette affection fait plaisir à voir. Ce tome a été une agréable lecture !

     

    Lu dans le cadre du challenge # 86

    Note : 15/20

    Silex and the city

     

     

     

     

     

    Tome 8 / L'homme de cro-macron : Le titre de ce tome promettait encore un bon moment de lecture et c'est ce qui s'est passé. Quand j'ai réservé puis emprunté la BD, les bibliothécaires se sont trompées sur le titre, pensant qu'il s'agissait de l'homme de cro-magnon, leur erreur les a bien fait rire, et moi aussi.

    Je pointe à nouveau la diversité des thèmes abordés, mais c'est surtout la manière dont l'auteur s'y prend qui m'impressionne : en une courte succession de bulles et de planches, on parle de paparazzi, de Johnny, de problèmes de couple et d'écologie. C'est vraiment bien fait. On pourrait penser que l'echaînement manque de logique, mais non. Pour autant, j'ai trouvé qu'une fois le thème de la politique passé, on l'oubliait un peu. Même s'il est vrai qu'on y revient vers la fin. Etant donné le titre, je pensais que ça tiendrait une place plus importante. Les femmes sortent de leurs gonds, il est aussi question de sexisme et de harcèlement.

    Au niveau du dessin, pas d'évolution mais une petite intrusion d'Enki bilal, j'ai reconnu tout de suite son coup de crayon, il ne passe pas inaperçu. J'ai d'ailleurs trouvé cette scène amusante.

    Comme d'habitude, on passe un bon moment dans une préhistoire très d'actualité.

     

    Note : 15/20


  • Commentaires

    1
    Dimanche 2 Juillet 2017 à 09:01

    Il me semble que mon chéri possède cette BD... Il faudrait que je la lise à l'occasion !

    2
    Dimanche 13 Août 2017 à 16:05
    maddie

    Je garde un bon souvenir des ces BD mêmes si ce n'était pas le coup de coeur, c'est sympa à lire :)

     

    Bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :