• Spirites

    SpiritesTitre français : Spitites (2020)

    Auteures : Ophélie Hervet et Karine Rennberg (France)

    Edition : Mix

    Résumé : À Forwind, chasseurs de prime et citoyens se côtoient et maintiennent une entente cordiale. De là à dire que la petite ville est un havre de paix, il ne faudrait pas non plus pousser. Daren ne s’attendait pourtant pas à ce que sa sœur s’y fasse kidnapper, encore moins devant le bureau du shérif. En effet, Heather est non seulement une mercenaire redoutée, mais aussi une spirite capable de manipuler les pensées. Inutile de décrire l’odeur des emmerdes qui s'annoncent... Et s’il tolère les dons de sa sœur, Daren déteste tous les autres. Une mauvaise nouvelle pour Emre, un oracle défaillant qu’Heather a pris sous son aile. Elle lui fait confiance. Daren devrait aussi : ses visions leur seront capitales pour espérer la retrouver à temps. Il n’a de toute façon jamais été dit que coopérer signifiait s’entendre.

     

    Mon avis : 

    J'ai repéré ce livre avant même sa sortie, cette sublime couverture n'est pas passée inaperçue à mes yeux, et quand j'ai reçu mon exemplaire papier, elle s'est révélée encore plus belle. Pour cette nouvelle session de lecture commune du groupe des Mordus, nous avons choisi ce roman avec ma binôme, étant toutes deux des connaisseuses de la maison d'édition, dont le catalogue propose des titres très éclectiques.

    Si ce livre ne peut être complètement qualifié de fantasy, il m'a surprise par son originalité. L'intrigue se place dans un environnement ressemblant étrangement aux Etats-Unis du XIXe siècle, où le Nord et le Sud s'affrontent. Cela m'a fait penser par moments au Far West avec les chevaux, les saloons et surtout les mercenaires, si ce n'est que le récit se déroule en hiver, et la saison n'est pas anodine, la météo influe énormément sur les événements. L'aspect imaginaire du livre repose sur la présence de Spirites : des humains avec des capacités extraordinaires, telles que la télépathie ou la voyance, qu'ils appliquent à l'aide d'un esprit dans leur tête, pour faire simple.

    Après l'enlèvement de Heather la cheffe des mercenaires, un petit groupe part à sa poursuite sans tarder, dont son frère Daren et l'oracle Emre. Le premier ne supporte pas les Spirites hormis sa sœur, le second est défaillant et abuser de la double vue l'épuise rapidement. Accompagnés de trois autres personnes, les deux hommes devront s'adapter à la présence de l'autre et aux aléas du voyage à travers un paysage enneigé.

    Le fil rouge est simple : retrouver la sœur. L'intrigue est certes linéaire, mais de nombreux éléments s'ajoutent à la poursuite, des obstacles présents et les souvenirs d'un passé douloureux viennent hanter chacun des hommes, ces cauchemars semblent les séparer à première vue, car ces non-dits empêchent une compréhension mutuelle, qui font qu'ils se rejettent l'un l'autre. Les indices donnent quelques idées, pourtant LA révélation était inattendue. Au fil des kilomètres parcourus, nous glanons les informations concernant les raisons de cet enlèvement, révélant les différences entre deux cultures opposées.

    L'écriture est à la première personne du singulier et alterne entre les deux hommes et Heather. Au début, j'ai été un peu perturbée, car l'identité du narrateur n'est jamais indiquée. On reconnait rapidement la sœur avec l'utilisation du "nous", plutôt déroutant. La plume est brute. Ils s'expriment comme à l'oral ; étant des mercenaires, c'est trash, mais je me suis habituée rapidement. Et finalement, c'est une bonne représentation des personnages, cela nous plonge dans la réalité de leur monde. L'atmosphère est sombre, des personnages émane une certaine noirceur, bien que les réactions des deux hommes les rendent humains. Emre a un côté plus vulnérable, cependant, ses reparties fusent face à Sous-chef, il tient tête et son interlocuteur le respecte pour cela. Leur relation évolue sans conteste, mais leur attirance reste secondaire. Bien que la fin soit claire comme de l'eau de roche pour moi. Elle n'est pas définitive et un petit épilogue supplémentaire aurait été le bienvenu, néanmoins cela m'a plu.

    En dehors des protagonistes, Kenneth est le personnage qui se démarque le plus par sa gentillesse, un peu en décalage avec ses co-équipiers, même si un passage en particulier prouve le contraire. Les femmes occupent une place de choix, entre Heather meneuse des mercenaires et Maddy cheffe d'équipe.

    Pour être honnête, je pense que découvrir cette histoire en lecture commune était une bonne chose ; certainement sans nos discussions, je n'aurais pas poussé ma réflexion aussi loin, des éléments seraient restés superficiels et je serais peut-être passée à côté. Bien que nous soyons légèrement hors thème, je suis vraiment contente du choix du livre. Cette histoire a été surprenante à bien des égards.

     

    Lu dans le cadre d'une lecture commune et des challenges # 124# 131 et # 133

    15/20

     SpiritesSpiritesSpirites


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :