• Terre des Ombres, tome 1

    Terre des Ombres, tome 1Saga : Terre des Ombres

    Tome : 1

    Titre français : La nation des Bulles (2020)

    Auteure : Josépha Juillet (France)

    Edition : autoédition

    Résumé : Les Bulles. Immenses cités de verre suspendues où tout est réfléchi pour protéger ses habitants. Les protéger des Ombres. La guerre que mènent l’Impératrice et son Commandant est sans relâche. Seules les Chuchoteuses pourraient intervenir, car elles connaissent le langage des Ombres. Mais des Chuchoteuses, il n’y en a plus. En apparence, du moins. Adèle ne sait pas encore qu’elle en est une. Et qu’une mission qui la dépasse l’attend.Un seul contact peut vous prendre la vie. Ou la changer, pour toujours.

     

    Je remercie l'auteure pour ce service presse.

    Mon avis : 

    Suite à la prise de contact de l'autrice, je me suis laissé tenter par cette organisation en bulles.

    Dans ce monde où le moindre recoin sombre permet l'apparition des Ombres, les humains ont créé des Bulles, où la lumière domine, nuit et jour. Le conflit entre ces deux espèces est permanent. Seules les chuchoteuses, capables de communiquer avec ces créatures, peuvent rétablir et maintenir un semblant de paix. Depuis une décennie, l'absence de ces femmes exceptionnelles empêchait tout dialogue et la situation demeurait incertaine. Jusqu'à la révélation d'Adèle.

    Cette jeune femme évolue dans le cercle fermé des Officiels en tant qu'assistante. Consciente des jeux de pouvoir, elle reste effacée. Du jour au lendemain, elle se retrouve sur le devant de la scène, ce qui lui plaît moyennement. D'autant plus que sa position devient un enjeu diplomatique. Malgré elle, la jeune femme se trouve impliquée dans un jeu dangereux, à esquiver le danger tout en préservant l'équilibre entre son statut et sa propre personne. C'est à se demander qui est la véritable menace.

    L'intrigue se construit autour de ce concept, complexe et bien ficelée. En théorie, une chuchoteuse représente l'espoir. Je m'attendais logiquement à une euphorie générale, l'enthousiasme se répandant par vague dans la population. Or, la réalité est plus compliquée. Malgré les apparences dans ce monde à deux facettes (ombre et lumière), ce n'est pas tout blanc ou tout noir, au contraire. L'univers est original et prometteur, ce premier tome développe plus le côté visible des humains, les ombres conservant leur part de mystère. Comme Adèle, on tâtonne dans le noir, mais chaque pas éclaire un peu plus le chemin vers une compréhension mutuelle.

    Plusieurs professeurs accompagnent Adèle dans sa formation. Ces personnages secondaires sont difficiles à déchiffrer. Quelles intentions cachent-ils derrière leurs belles paroles et leur comportement, que comprendre de leurs répliques à demi-mot ? La narration étant à la première personne du singulier, je me suis fiée à la protagoniste, tout en suivant mon propre raisonnement et tentant de démêler le vrai du faux.

    Le décor des bulles n'est pas simple à imaginer, j'aurais apprécié un schéma ou une illustration en ouverture. Ceci dit, globalement la plume est immersive et les descriptions installent une ambiance à la fois sécurisante et inquiétante.

    Ce tome d'introduction présente un système créatif avec beaucoup de potentiel pour la suite. Adèle est attachante par son côté ordinaire, une femme simple au physique peu attrayant, mais dont le caractère lui insuffle la force nécessaire pour accomplir son devoir.

     

    16/20

    De la même saga :

    Tome 2 : L'Univers des Chuchoteuses


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :