• Tim au cœur d'or

    Tim au cœur d'orTitre français : Tim au cœur d'or (2018)

    Auteure : Olivia Quetier (France)

    Langue : française

    Edition : Le lys bleu

    Résumé : Timothé vit en Lozère. Sa mère est alcoolique, son père un homme simple et bourru. Il veut devenir artiste peintre. Il met tout en acte pour tout quitter. Mais il est ramené sans cesse à cette mère qu’il s’imagine pouvoir sauver. Timothé vit ses années de lycée dans la peur que sa mère ne sombre dans la dépression. Cependant, ses amitiés et sa passion du dessin le maintiennent debout.
    Nous le retrouvons 17 ans plus tard. Il peine à trouver sa place dans le milieu de l’art dont il ne supporte pas les codes. Pourra-t-il faire éditer sa bande dessinée « Tim au cœur d’or » ? Il est marié, vit à Paris avec un enfant. Sa femme consomme beaucoup de drogues et Timothé se retrouve à nouveau confronté à l’addiction. Il comprendra qu’il doit prendre des distances avec la destructivité qui touche ses proches pour pouvoir avancer. Durant les vingt années que traverse le roman, il cherchera à se dégager de cette place assignée par les liens familiaux.

    Je remercie l'auteure pour ce service presse.

    Mon avis :

    Lorsque l'auteure m'a contactée, j'ai jeté un coup d'œil au résumé qui m'a tout de suite plu.

    Timothé n'a pas eu une enfance très heureuse et pour se donner la chance de réussir, il est près à tout. Mais quelque chose le ramène irrémédiablement à sa famille.

    J'ai adoré le personnage de Tim qui évolue énormément tout au long du livre. En premier lieu, c'est sa prise de conscience qui m'a beaucoup plu. J'ai eu l'impression qu'il se réveillait après toutes ces années à couvrir sa mère et à éviter son père. C'est très touchant. Ses relations amicales avec Alban et plus tard avec Théo sont un vrai plus pour lui en tant qu'individu. Ce sont des confidents, mais aussi des personnes auprès desquelles il peut laisser s'éclore sa vraie personnalité, pas toujours en bien, mais au moins cela lui permet de se rendre compte de ce dont il est capable. Bien sûr, il y a les filles : Sidonie et Luce, qui l'aident chacune à un moment important de sa vie. Je ne peux pas éviter l'évocation des parents de Tim. Sa mère l'aime, trop peut-être. Elle est intrusive et n'arrive pas à lâcher prise. Son père m'a beaucoup plus touchée. C'est un homme qui parle peu et a du mal à montrer ses émotions. Mais une fois qu'on atteint son cœur, on comprend enfin. De même pour sa mère, quand on apprend son histoire, on la comprend un peu mieux.

    Le style est bien, ça se lit facilement et véhicule très bien les émotions des mots à mon cerveau. C'est pas non plus flagrant, je trouve que c'est écrit tout en douceur et subtilité. Bref, ça m'a plu. En revanche, j'ai remarqué un problème de temps. On alterne entre présent et passé simple. L'intrigue tourne autour de Tim, va-t-il s'affranchir des autres pour vivre enfin pleinement SA propre vie ? La première partie m'a carrément enchantée. J'ai légèrement moins accroché avec la seconde, lorsqu'il est adulte, j'ai eu peur de la direction que ça allait prendre. Finalement, l'approche utilisée est pas mal. Je regrette que le résumé en dévoile autant, du coup on a moins de surprises. Je n'aime pas trop la couverture non plus, que je ne trouve pas très travaillée.

    J'ai beaucoup apprécié ce livre qui fait ressortir l'humanité dans les relations sociales et familiales.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 81

    Note : 17/20

    Tim au cœur d'or


  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Juin à 19:01

    bonsoir, je partage ton avis, j'ai ben aimé ce livre qui fut une belle découverte

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :