• U4 : Koridwen

    U4, tome 1Saga : U4

    Tome : 1

    Titre français : Koridwen (2015)

    Auteur : Yves Grevet (France)

    Langue : française

    Edition : Syros-Nathan

    Résumé : Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ? 
    Koridwen a survécu à tous les habitants de son hameau de Bretagne. Avec l'aide d'Yffig, elle les a inhumés les uns après les autres, puis le vieil homme est lui aussi décédé. Le jour de ses 15 ans, suivant les dernières volontés de sa mère, la jeune fille ouvre une enveloppe laissée par sa grand-mère. Dans ce courrier, il est question d'un long voyage et de mondes parallèles.

    Mon avis :

    Je voulais lire cette saga depuis longtemps. Finalement, comme ma sœur les a empruntés, je me suis dit que j'allais les lire aussi.

    Déjà, j'adore le concept : lire dans l'ordre qu'on veut. Du coup, la numérotation des tomes sur mon blog correspond à mon ordre de lecture. Ensuite, je trouve que ça change d'avoir de la SF française. Et enfin, l'idée que les histoires se recoupent nous entraîne un peu sur un jeu de piste. Avec ce premier tome lu, j'attendais impatiemment l'apparition des trois autres personnages principaux.

    Après les ravages du virus U4, Koridwen se retrouve toute seule dans sa ferme bretonne. La solitude lui paise et pour se raccrocher à la vie, elle se donne un but : rejoindre Paris et assister à un rendez-vous susceptible d'avoir la solution à la maladie. Mais il est hors de question de partir sans Max, son cousin.

    Koridwen est une adolescente forte et déterminée. Elle reste très fermée aux autres et tient à garder son indépendance, malgré ses multiples rencontres. Cependant, elle doit prendre sur elle pour accepter de l'aide quand elle a utilisé toutes les options qui s'offrent à elle mais qu'aucune ne semble fonctionner. Elle ne fait pas dans la demi-mesure. Pour elle, la moindre hésitation serait la démonstration de sa peur, hors si ses ennemis s'en rendent compte, ce serait la catastrophe. Et sa confiance en elle est aussi importante pour elle que pour ses amis – alliés est plus juste. C'est un personnage qui m'a bien plu. Parce que même si elle n'a l'air d'avoir aucune pitié pour les autres, on connait ses sentiments profonds. On sait que ce n'est pas aussi simple.

    C'est pour cela que j'ai bien aimé la narration à la première personne du singulier. On découvre ses pensées personnelles, ce qu'elle pense de ses actions, ses jugements sur les autres, ses peurs, ses espoirs. Le côté croyance celtique est vraiment intéressant et jusqu'au bout, la balance penchait : possible ou pas. Du coup, de son point de vue, Stéphane est celle que j'ai le moins bien cerné, je ne l'apprécie pas trop à ce stade de ma lecture. J'ai remaqué aussi qu'il manquait une partie 3 entre la 2 et la 4.

    Une très bonne lecture, à moi la suite !

     

    Note : 17/20

    De la même saga :

    Tome 2 : Jules

    Tome 3 : Yannis

    Tome 4 : Stéphane


  • Commentaires

    1
    Mardi 27 Mars à 13:48

    Je suis contente de voir enfin un avis sur cette saga, je la vois très souvent en magasin mais je n'avais vu personne en parler jusque là. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :