• Un éléphant dans ma salle d'attente

    Un éléphant dans ma salle d'attenteTitre français : Un éléphant dans ma salle d'attente (2012)

    Auteure : Florence Ollivet-Courtois (France)

    Langue : française

    Edition : Belin

    Résumé : "Le récit captivant d'une vétérinaire au chevet des animaux sauvages"
    L'éléphant n'arrive pas à se relever ? Les lionnes se sont échappées ? L'aigle des steppes s'est mis à boiter ? Le guépard a l'air bizarre ? C est Florence Ollivet-Courtois qu'on appelle.
    Seule vétérinaire libérale en France à exercer exclusivement sur la faune sauvage et les animaux de parcs zoologiques, elle a entre autres imaginé une technique insolite pour faire une prise de sang à un mâle otarie de quatre cents kilos, convaincu une femelle chimpanzé diabétique de prendre chaque jour son insuline et fait faire ses premiers pas à un éléphanteau nouveau-né. D'une robustesse de Daktari quand il faut déménager un rhinocéros, Florence joue aussi les Dr House quand il s'agit d'élucider le mystère du panda roux aux mains enflées, ou autre énigme médicale dont la faune sauvage a le secret.
    Cette femme de science et d'action est mue par le désir de faire avancer la médecine vétérinaire autant que par un profond amour des animaux. À l'heure où les parcs zoologiques et animaliers se rapprochent de plus en plus des conditions naturelles, son témoignage est une plongée passionnante dans les rapports entre l'humain et le sauvage.

    Mon avis :

    Ce témoignagne me faisait envie depuis un moment, mais j'hésitais parce que ce n'est pas un genre que j'affectionne vraiment. Finalement, j'ai adoré.

    L'auteure est vétérinaire d'animaux sauvage. Ses patients sont le plus souvent des animaux de zoo, mais aussi de cirque et parfois de particuliers. Elle nous raconte donc son expérience, des anecdotes avec certains animaux, des opérations en particuliers. On rencontre vraiment toutes sortes d'animaux et même certains que je ne connaissais pas. On peut dire qu'elle n'a pas le temps de se reposer et que son travail est tout sauf la routine. Il faut vraiment aimer ce métier et bien sûr les animaux parce que bien des fois, elle s'est retrouvée en danger.

    Du début à la fin, elle nous raconte l'école de vétérinaire et ses premiers stages aux Etats-Unis. Le moment que j'en retiens concerne des crocodiles – ou des alligators, je ne sais plus. Une fois son diplome en poche, elle a travaillé un bout de temps au zoo de Vincennes à Paris, puis elle s'est mise à son compte. C'est vraiment un récit passionnant, on apprend beaucoup de choses sur les animaux, pas forcément utile pour moi, mais sait-on jamais. S'occuper d'animaux lui apporte une satisfaction personnelle de les aider, les sauver ; la tendresse est présente aussi, les animaux ont besoin de réconfort même s'ils ont du mal à comprendre qu'un vétérinaire leur veut du bien ; il arrive aussi qu'il soit trop tard, ce ne sont jamais des moments agréables, mais cela permet d'apprendre pour la suite, et selon les animaux, ces moments sont chargés en émotions fortes et tristesse (ici je retiens le passage sur un éléphant).

    Si vous aimez les animaux, ce livre est fait pour vous. J'ai passé un excellent moment.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 72

    Note : 19/20

    Un éléphant dans ma salle d'attente


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :