• Une chance de trop

    Une chance de tropTitre français : Une chance de trop (2003)

    Titre original : No Second Chance (2003)

    Auteur : Harlan Coben (Etats-Unis)

    Traducteur : Roxanne Azimi

    Langue : française

    Edition : France Loisirs

    Résumé : La vie de Marc Seidman, chirurgien plastique dans une banlieue paisible de New York, bascule le jour où il s'écroule dans sa cuisine, touché par deux balles de revolver. Lorsqu'il se réveille douze jours plus tard à l'hôpital, il apprend que sa femme a été tuée au cours de l'agression et que Tara, sa petite fille de six mois à peine, a disparu.
    Une demande de rançon lui parvient bientôt. Malgré ses réticences, Marc prévient la police et réunit les fonds. Malheureusement, la confrontation échoue : les ravisseurs s'emparent des deux millions de dollars et disparaissent dans la nature. Désespéré, il se lance alors dans une lutte acharnée pour retrouver sa fille, aidé par Rachel Mills, son amour de jeunesse, ancien agent du FBI...

    Mon avis :

    Ayant bien apprécié ma première découverte de l'auteur, j'ai repris de ses romans chez ma grand-mère. Et j'ai lu celui-ci en lecture commune.

    Lorsque Marc se réveille d'un coma, il apprend que sa femme a été assassinée et que leur fille a disparu. Lui-même a été grièvement blessé. Mais il ne peut attendre plus longtemps et part à la recherche de son enfant.

    Comme à ma première lecture de Harlan Coben, l'atmosphère générale du roman m'a plu. On suit Marc à la première personne du singulier. Comme ses recherches avances, l'ambiance devient pesante et l'on retient son souffle à plusieurs reprises ; soit que l'on se rapproche des "méchants", soit que la police est près d'entraver (selon moi) un moment clé de l'histoire. Et parlons-en de la police, j'ai eu l'impression qu'au lieu de vraiment exploiter toutes les possibilités, les enquêteurs se contentaient de creuser dans la même direction et d'extrapoler toutes sortes d'explications qui allaient dans leur sens. Pour le coup, je les ai trouvés assez inutiles.

    Dans cette enquête, beaucoup d'informations rentrent en jeu. Le passé de toutes les personnes en contact avec Marc est passé au crible. Mais dans cette course, il semble que les méchants restent invisibles aux forces de l'ordre, ce qui complique leurs investigations bien sûr. D'un autre coté, on peut dire qu'ils sont forts quand même. Comment les trouver ou les accuser si on ne fait qu'entrevoir leur ombre ?

    La fin m'a encore prise par surprise, je n'avais pas compris. Mais on est un peu noyé sous le flot de renseignements, faisant difficilement le tri. Puis on trouve enfin le fil qui défait le nœud et nous permet d'y voir plus clair dans cet imbroglio où se mêlent des secrets. La détresse de Marc n'a pas eu autant d'échos en moi que je l'aurais pensé, vu sa situation.

    Une intrigue vraiment bien ficelée où il est difficile de distinguer la vérité.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 26

    Note : 16/20

    Une chance de trop


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :