• Une histoire des abeilles

    Une histoire des abeillesTitre français : Une histoire des abeilles (2017)

    Titre original : Bienes Historie (2015)

    Auteure : Maja Lunde (Norvège)

    Traducteur : Loup-Maëlle Besançon

    Langue : française

    Edition : Presses de la cité

    Résumé : Un triptyque écologiste qui raconte l'amour filial à travers le destin des abeilles.
    Angleterre, 1851. Père dépassé et époux frustré, William a remisé ses rêves de carrière scientifique. Cependant, la découverte de l'apiculture réveille son orgueil déchu : pour impressionner son fils, il se jure de concevoir une ruche révolutionnaire.
    Ohio, 2007. George, apiculteur bourru, ne se remet pas de la nouvelle : son unique fils, converti au végétarisme, rêve de devenir écrivain. Qui va donc reprendre les rênes d'une exploitation menacée par l'inquiétante disparition des abeilles ? 
    Chine, 2098. Les insectes ont disparu. Comme tous ses compatriotes, Tao passe ses journées à polliniser la nature à la main. Pour son petit garçon, elle rêve d'un avenir meilleur. Mais, lorsque ce dernier est victime d'un accident, Tao doit se plonger dans les origines du plus grand désastre de l'humanité.

    Mon avis :

    Ce livre m'a attirée dès sa sortie par son titre et sa couverture. Malheureusement, il n'a pas été à la hauteur de mes attentes.

    On suit l'évolution des relations hommes/abeilles au fil du temps et dans un avenir fictif.

    Je n'ai pas du tout accroché avec les personnages. Ils ne dégagent aucune passion, je n'ai rien ressenti pour eux malgré leurs désastreuses aventures. Le pire, c'est la partie futuriste en 2098 : il ne se passe pour ainsi dire rien et c'est très facile de deviner la petite énigme. J'ai été plus intéressée par le devenir de la société que par l'histoire des abeilles et la recherche de Tao, mais comme ce n'est pas le point central du livre, ce n'est pas assez développé. Juste de quoi attiser notre curiosité. William est toujours en retard dans ses découvertes : le grand drame de sa vie. George a tout misé sur ses ruches et ses abeilles. Il aurait mieux fait de ne pas tout mettre dans le même panier. Le point commun entre tous, selon moi, concerne la relation parent/enfant. Chaque adulte place des attentes vaines dans leur progéniture.

    L'intrigue – s'il en est une – tourne autour de la survie des abeilles. Au final, tout ce qui touche aux abeilles est assez répétitifs. Je m'attendais plutôt à des informations du genre Bernard Werber avec ses Fourmis. Au contraire, on n'apprend pas grand chose de nouveau sur le mode de vie des abeilles. Cela concerne surtout la technique de fabrication des ruches. Une seule chose m'a interpellée, malheureusement je ne peux pas vous le dire mot pour mot au risque de vous spoiler, car on en prend conscience à la fin seulement. C'est lié au personnage de William et à sa perpétuelle envie d'être reconnu pour ce qu'il est : un chercheur.

    Heureusement parmi tous ces points assez négatifs, le style d'écriture sort du lot. C'est très agréable et ça se lit relativement bien. Bien que je n'ai pas été emballée par l'histoire et que les événements n'ont pas grand intérêt, ce n'est pas non plus ennuyeux et l'idée d'abandonner ma lecture ne m'a pas traversée.

    Des personnages ternes, une histoire assez vide. Je suis déçue.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 74 et # 76

    Note : 12/20

    Une histoire des abeillesUne histoire des abeilles


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :