• Aliento de vida

    Aliento de vidaTitre français : Aliento de vida (2017)Aliento de vida

    Auteure : Mayday MC (France)

    Langue : française

    Edition : Mix

    Résumé : Dans le brouhaha cosmopolite de la capitale péruvienne, Juan est l’archétype du parfait célibataire, enfermé dans une routine qui peine à se substituer à ses désirs les plus profonds. Entre sexe, boulot, jogging et boîtes de nuit, il cherche l’étincelle qui lui redonnera le goût de vivre.
    Déçu par sa dernière relation, il enchaîne les aventures sans lendemain avec des femmes et des hommes qu'il ne connaît pas, ou peu. Puis un jour, au détour d’une exposition où il ne pensait trouver qu’ennui, il rencontre Atawanka et c’est la foudre qui s’abat sur lui.
    Malheureusement pour Juan, rien n’est jamais simple. Atawanka est un Quechua, descendant direct de l'ancienne civilisation inca... et c'est aussi un homme. Or le Pérou porte encore aujourd'hui la marque de longs siècles de discriminations ethniques et sexuelles.
    Freiné par les déceptions passées, Atawanka se montre froid et méfiant, réticent à s’engager avec un homme d’origine espagnole. Il faudra de la persévérance à Juan pour surmonter les réticences du bel Indien. Tout autant que du courage afin de se remettre en question pour espérer séduire l’homme qui, il en est sûr, tient son bonheur au creux de sa main.

    Je remercie les éditions Mix pour ce service presse.

    Mon avis :

    Je trouvais le résumé très intéressant, surtout son côté dépaysement. En effet, je n'ai jamais rien lu qui se déroule au Pérou.

    A Lima, Juan se remet lentement de sa dernière relation. Il préfère les amants d'une nuit et ne se sent pas capable d'aimer à nouveau. Pourtant lorsqu'il rencontre Atawanka, un indien Quechua, une étincelle se rallume. Dès lors, il s'y raccrochera, même si Atawanka ne semble pas beaucoup l'apprécier.

    On sent que Juan est encore assez vulnérable. Et lui aussi le sent. C'est pourquoi il a peur de s'engager. Pourtant, il s'implique petit à petit, en voulant passer du temps avec Atawanka, en étant curieux de l'histoire et de la culture indienne. Quoiqu'il en dise, il n'est pas faible du tout et je pense qu'il est ressorti plus fort de cette déconvenue, car quand le moment vient de la confrontation, il est sûr de lui et ne retient pas ses mots. Atawanka est peut-être froid de premier abord, quand on apprend à mieux le connaître, on découvre qu'il peut aussi être chaud comme la braise. Il est très impliqué dans son travail, qui le fait voyager. Il n'ose pas trop espérer car Juan est un Péruvien d'origine espagnole et les relations avec les indiens ne sont généralement pas glorieuses. A eux deux, ils pourront faire table rase de ces préjugés. Leur relation m'a beaucoup plu. Je trouve qu'ils vont très bien ensemble et malgré leurs disputes ou désaccords, ils mesurent assez l'importance de l'autre dans leur vie pour prendre sur eux et aller désamorcer cette petite crise. Ils s'insufflent à chacun un nouveau souffle de vie.

    C'est bien écrit, c'est simple, mais les mots coulent tout seuls. Au compte-goutte, l'auteure nous donne des informations sur le passé des deux hommes et notamment sur leurs relations passées respectives. J'ai beaucoup aimé le côté culturel où on découvre le mode de vie des indiens et comment ils sont mal traités par les Péruviens descendants des Espagnols (pas tous heureusement), mais on en a une bonne idée par le comportement d'un salaud que je ne nommerai pas. On aborde aussi l'homosexualité au Pérou et la réaction des familles, même si j'aurais bien aimé que la famille de Juan soit mieux introduite. Parce que là on a un peu l'impression qu'il s'en rappelle d'un coup.

    C'est une belle histoire d'amour dans un environnement exotique.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 81

    Note : 17/20

    Aliento de vida


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :