• Ce qu'il advint du sauvage blanc

    Ce qu'il advint du sauvage blancTitre français : Ce qu'il advint du sauvage blanc (2012)

    Auteur : François Garde (France)

    Langue : française

    Edition : Gallimard

    Résumé : Au milieu du XIXe siècle, Narcisse Pelletier, un jeune matelot français, est abandonné sur une plage d'Australie. Dix-sept ans plus tard, un navire anglais le retrouve par hasard : il vit nu, tatoué, sait chasser et pêcher à la manière de la tribu qui l'a recueilli. Il a perdu l'usage de la langue française et oublié son nom. Que s'est-il passé pendant ces dix-sept années ? C'est l'énigme à laquelle se heurte Octave de Vallombrun, l'homme providentiel qui recueille à Sydney celui qu'on surnomme désormais le « sauvage blanc ».

     

    Mon avis :

    Je ne connaissais pas du tout ce roman, mais le titre m'a attiré quand un lecteur l'a proposé pour un challenge, et l'aventure promise par le résumé a fini de me convaincre.

    Narcisse Pelletier est mousse à bord d'un bateau français en route vers l'Océanie. Alors que beaucoup de marins sont malades et que l'eau manque, plusieurs descendent à bord d'une chaloupe vers une île. Narcisse s'éloigne et le bateau repart sans lui. Dix-sept ans plus tard, il est récupéré par un bateau anglais et ramené à Sydney.

    Le récit alterne donc, son abandon parmi les sauvages et son retour à la civilisation. Finalement, l'aventure n'est pas très présente et j'en attendais quand même plus pour ce qui est de l'intégration de Narcisse dans la tribu australienne. Ca manque d'entrain et de dynamisme. Ce qui ne m'a pas empêchée d'apprécier ces passages surtout vers la fin du livre. Bien que ces passages soient trop courts à mon goût par rapport aux lettres de son tuteur. Même si c'était intéressant de le voir évoluer à nouveau parmi les blancs, j'étais outrée qu'on l'ait enlevé à sa vie. Il avait l'air tellement triste. Ses sentiments et émotions m'ont touchée dans les deux périodes. D'habitude, ce genre de fin m'exaspère parce que j'aime que ce soit clair, mais là c'était bien, parce que je pouvais imaginer ce que je voulais.

    J'ai été agréablement surprise par le style d'écriture qui m'a énormément plu. J'ai trouvé la plume de l'auteur très belle et agréable à lire, bien que de nombreux termes ne figuraient pas dans mon vocabulaire. Donc j'ai appris pas mal de nouvelles choses, notamment sur le monde des marins.

    Une bonne découverte où on se laisse emporter par la plume de l'auteur. Je suis contente de l'avoir lu.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 28, # 33, # 38 et # 41

    Note : 16/20

    Ce qu'il advint du sauvage blancCe qu'il advint du sauvage blancCe qu'il advint du sauvage blancCe qu'il advint du sauvage blancCe qu'il advint du sauvage blanc


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :