• Celle dont j'ai toujours rêvé

    Celle dont j'ai toujours rêvéTitre français : Celle dont j'ai toujours rêvé (2017)

    Titre original : If I Was Your Girl (2016)

    Auteure : Meredith Russo (Etats-Unis)

    Traducteur : Noémie Saint Gal

    Langue : française

    Edition : Pocket

    Résumé : Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir vraiment aux autres.
    Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Alors qu’ils passent de plus en plus de temps ensemble, Amanda comprend qu’en se protégeant ainsi, elle passe à côté de sa vie. Elle sait qu’elle doit se faire violence et lui révéler qui elle est vraiment, mais elle est terrifiée à l’idée que cela le fasse fuir…

    Mon avis : 

    J'ai entendu beaucoup de bien sur ce roman, ça faisait un moment que je voulais le lire alors en le voyant dans les nouveaux arrivés de la bibliothèque, je l'ai pris sans hésitation.

    Après sa transition et un beau coquard, Amanda commence une nouvelle vie chez son père où personne ne connait son passé. Dès les premiers jours au lycée, elle tape dans l'œil de Grant.

    C'est un livre que j'ai lu presque d'une traite en une journée et je dois dire qu'en refermant le livre, ma première impression a été positive en général. Le souci lorsque je lis aussi vite, c'est que je n'ai pas le temps de réfléchir à l'histoire, aux personnages, à ce qui se passe et c'est dur de se faire un avis. Au bout d'une semaine, j'en garde un bon souvenir de lecture. Cependant, il m'a manqué quelque chose. Je ne suis pas sûre de quoi. D'un côté, je pense qu'avec toutes les excellentes critiques que j'ai lues j'en attendais trop. De l'autre, je crois qu'en y repensant c'est la fin qui m'a frustrée. De plus, comme le dit l'auteure elle-même à la fin du roman, les clichés sont très présents et pas seulement par rapport à la transsexualité, mais au groupe LGBT de manière général. Evidemment, je comprends l'utilisation de ces clichés/préjugés : afin que le public visé – jeunesse/adolescent – entrevoit une partie de la réalité dans ce que vivent les hommes et femmes transsexuels au quotidien. C'est d'autant plus intéressant que l'auteure est elle-même transsexuelle donc elle sait de quoi elle parle.

    Et pourtant, là je pense que c'est gentillet. Mais tant mieux, je préfère ça et c'est mieux pour le but du livre et surtout vis-à-vis du public visé – enfin ce n'est que mon avis. Les parents d'Amanda sont plutôt réceptifs à sa transidentité et à tous les changements qui l'ont accompagnée. Sa nouvelle vie démarre plus que bien. Rapidement, elle se fait des amies, elle rencontre un garçon qui lui plaît et dont les sentiments semblent être réciproques. J'ai apprécié aussi le fait qu'Amanda ne soit pas la seule à avoir des secrets et à faire des mystères sur elle-même. Le personnage de Grant est intéressant.

    Pour finir, le style de l'auteure est très addictif, se lit facilement et on a constamment envie de connaître la suite. Pour être honnête, je n'attendais que le moment où le secret serait dévoilé au grand jour pour voir les réactions des autres. C'est un livre sur l'acceptation de soi mais aussi sur le regard des autres.

    Au final, je suis contente de l'avoir lu et j'ai passé un bon moment, mais je m'attendais quand même à mieux.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 68

    Note : 15/20

    Celle dont j'ai toujours rêvé


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :