• D'autres horizons

    D'autres horizonsTitre français : D'autres horizons (2019)

    Auteures : Tan Hagmann et Angie Le Gac (France)

    Edition : Juno Publishing

    Résumé : Lorsqu’Andrew, architecte américain à la carrière prometteuse, commet un faux pas en mêlant vie sentimentale et affaires, il se retrouve parachuté à Madagascar pour superviser la construction d’une école de brousse. Il vit très mal cet exil et ne s’acclimate ni au pays ni à ses habitants.
    D’ailleurs, sa rencontre avec Tiana, un jeune Malgache venu de la capitale pour alphabétiser des adultes, est pour le moins explosive ! Si le maire du village n’y prend pas garde, ces deux-là pourraient bien finir par s’entretuer...
    Dans ce petit bourg de pêcheurs vivant au rythme des marées, découvrez avec Andrew le choc des cultures et un univers qui le transformera à jamais.

     

    Je remercie les éditions Juno Publishing pour ce service presse.

    Mon avis :

    Au départ, ce roman ne m'attirait pas particulièrement, et il s'est révélé être une sacrée bonne surprise.

    Menacé de poursuites judiciaires infondées par un fils à papa mécontent, Andrew s'exile momentanément à Madagascar pour y superviser la construction d'un lycée dans un village en bord de mer, où se trouve également Tiana, jeune homme qui enseigne la lecture aux adultes.

    La plume des autrices sonne aussi exotique que le lieu où se déroule l'histoire. Le choix des mots et les expressions propres à la culture malgache sont aussi dépaysants que le décor qui prend vie sous mes yeux, où j'ai pris plaisir à déambuler. L'environnement lui-même est certes différent, mais c'est presque plus la culture de ce peuple et leur mode de vie qui nous distinguent que la faune et la flore ou même le climat. Leur rythme de vie s'impose au récit et se heurte violemment aux attentes de l'Américain. L'atmosphère générée par ces éléments est apaisante et pousse à l'introspection.

    Pour Andrew, c'est un choc des cultures. Hypocondriaque sur les bords, vivant à 100 à l'heure, l'architecte s'adapte, ralentit la cadence professionnelle malgré lui et se détend, apprend à profiter de la vie et des beautés qu'elle offre. Pour Tiana, cette rencontre résonne d'abord comme une opportunité. La personnalité d'Andrew rafraichit ses ardeurs avant que les deux hommes s'apprivoisent. Leur histoire est très axée sur les sentiments, c'est tout doux, et le tableau idyllique est propice à la romance.

    J'ai apprécié le fait que le couple n'est pas le seul élément de l'intrigue. Les personnages de l'entourage jouent aussi un rôle, notamment le petit Jean de Dieu, adorable gamin qui a du mal à accepter la mort de son père. La jovialité du maire est contagieuse, c'est un homme conciliant qui œuvre pour la progression de son village et l'entente et l'harmonie des habitants.

    Pour ma part, un beau voyage dans un décor chatoyant qui m'a fait découvrir la culture et les croyances malgaches !

     

    Lu dans le cadre du challenge # 115

    Note : 17/20

    D'autres horizons


  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Février à 19:59

    Merci infiniment pour ce magnifique avis ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :