• Dans la lumière

    Dans la lumièreTitre français : Dans la lumière (2018)

    Auteure : Amélie Voyard-Venant (France)

    Langue : française

    Edition : Infinity

    Résumé : Édictés par les mystérieux Autres, Règles et Interdits dominent toute vie.
    Les humains ne connaissent que le jour, condamnés à se barricader dès le crépuscule, car la nuit appartient aux monstres. Lorsque le frère d’Ellara commet un Interdit, il est emporté par les Autres, pour ne jamais revenir.
    Décidée à le sauver, la jeune chasseresse part à sa recherche. Pour l’aider dans sa quête, elle embauche une Guide, Myrth, à l’allure aussi énigmatique que son passé.
    Ensemble, les deux femmes entreprennent de traverser le continent, prêtes à affronter ses nombreux dangers ; mais pour cela, il leur faudra apprendre à travailler ensemble.

    Mon avis :

    Depuis un moment, j'avais envie de découvrir les romans de l'Appel à textes Aube et crépuscule. Voici ma première lecture.

    Parce qu'il a transgressé l'Interdit, son frère est emmené par les Autres d'où personne n'est jamais revenu. Où qu'il soit, Ellara ne l'abandonnera pas et entreprend un long voyage avec la guide Myrth.

    D'entrée de jeu, l'univers est énigmatique. Jour ou nuit, le territoire est divisé entre les humains et les monstres. La vie est rythmée par les Règles et les Interdits imposés par les Autres. Dans ma tête, les questions ont fusé, surtout au début, alors que j'assimilai ce monde bilatéral. Pourtant, au final, le mystère plane toujours sur le pourquoi du comment. J'aurais voulu remonter dans le temps, jusqu'aux origines. L'aventure nous donne seulement un aperçu de cette société, je pense que la matière à approfondir ne manquait pas pourtant. Après, on peut toujours imaginé, mais c'est un peu dommage de rester dans le vague.

    Les protagonistes sont intéressantes, leur passé a laissé des traces. Mais les voilà réunies et chacune devra tirer le meilleur d'elle-même. Ellara est déterminée à retrouver son frère, sa famille, son courage est admirable. Myrth ne guide pas seulement sa cliente. Au fil des jours, les épreuves qu'elles traversent ensemble les rapprochent, physiquement et sentimentalement. Myrth aussi se surpasse et renoue avec ses racines, d'une certaine façon. Pourtant, le récit est très centré sur le périple en lui-même.

    En effet, les émotions sont trop en retrait. Bien qu'on comprenne les liens affectifs qui lient les personnages entre eux, pas seulement les deux femmes, mais aussi Ellara et son frère (on ne brave les pires dangers que pour une personne chère), et d'autres, personne ne partage ses émotions verbalement, tout passe par les gestes et les comportements. Et bien sûr, c'est important, mais ce n'était pas suffisant. Parfois, c'était comme si les personnages étaient insensibles. De plus, les réactions des personnages sont parfois trop plates. La plume est donc peut-être trop descriptive et factuelle. Seul le plaidoyer transparait la véritable motivation, et j'en ai été émue.

    Une histoire semée d'embûches et d'action, mais qui manque d'approfondissement !

     

    Lu dans le cadre des challenges # 35 et # 115

    Note : 14/20

    Dans la lumièreDans la lumière


  • Commentaires

    1
    Dimanche 31 Mai à 20:52
    Audrey

    Tentant même si le travail au niveau des émotions semble perfectible...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :