• Koadeg, tome 1

    Koadeg, tome 1Saga : Koadeg

    Tome : 1

    Titre français : Les animaux de Koadeg (2019)

    Auteur : Hugo Thomas (France)

    Langue : française

    Edition : autoédition

    Résumé : Depuis que nous, êtres humains, ne croyons plus en la magie, celle-ci a entièrement disparu de la surface de la terre. En perdant ce puissant lien qui nous unissait à la nature, nous sommes devenus petit à petit hermétiques à la souffrance que nous lui infligeons. Ainsi, portés par notre instinct de domination, nous avons cru qu'elle était domptable et que nous en serions les maîtres. Mais au vu des nombreuses catastrophes que nous avons involontairement provoquées, force est de constater que nous nous sommes trompés. Il est donc essentiel de retrouver ce que nous avons perdu : l'enchantement du monde.
    Avant sa mort, le plus grand mage de notre temps a mis en lieu sûr les derniers vestiges de la magie. En se sacrifiant pour créer la forêt de Koadeg, un sanctuaire inaccessible aux hommes, il a laissé à ses habitants la lourde tâche de nous rappeler l'existence de la magie.
    Voici leur histoire.

    Je remercie l'auteur pour ce service presse.

    Mon avis :

    J'avais vu passer la couverture sur les groupes littéraires FB, alors quand l'auteur m'a proposé un partenariat, j'ai accepté, d'autant que le résumé était très intrigant.

    Huli est un renard qui rêve de devenir un grand musicien. Malheureusement, le sort en décide autrement, et ce n'est que la première complication d'une longue série. Mais si Huli ne brille pas vraiment par son intelligence, fidèle à son espèce, il trouve toujours une ruse pour s'en sortir. A l'opposé, Azéria vient d'une famille riche et bien que son rang lui facilite les choses, elle reste une femelle et devra se battre pour réaliser ses ambitions.

    Ma première impression a été que l'histoire ne correspondait pas vraiment à la quatrième de couverture. Cela m'a un peu déstabilisée, mais je suis rapidement passée outre parce que l'intrigue est géniale. Je pense que ce résumé présente davantage la saga dans son entièreté que ce premier tome.

    L'intrigue est donc très bien construite, au début je ne m'attendais certainement pas à un récit de ce genre. Je pensais même que ça pourrait s'adresser à des enfants, finalement c'est peut-être un peu compliqué. Ca convient à un public adolescent et plus. C'est une critique de la société et cela dénonce les jeux de pouvoirs ; ceux que s'octroient les aristocrates et les nouveaux riches, sans compter l'influence des dieux et une idéologie qui sort de l'ombre. La politique est un point vraiment important de l'histoire, et c'est tellement prenant, je ne me suis pas ennuyée. Au milieu de ces machinations, je ne savais plus que penser. Le suspense est à son comble et le meilleur – ou le pire selon le point de vue – est que toutes les parties impliquées n'ont que leurs propres intérêts à cœur ; je n'y ai vu que les défauts de leurs systèmes.

    Huli est un adorable renard (oui les animaux sont doués de paroles, n'empêche je garde l'image que j'en ai dans la vraie vie) et je me suis vraiment attachée à lui. Le pauvre sert de bouc émissaire à tout le monde semble-t-il, mais il garde la tête froide et ne perd pas espoir. Son ami Anatole m'a un peu déboussolée au début, mais comprenant son rôle par la suite, il est tout de même courageux et plein de ressources. En tant que femelle, Azéria doit donner le meilleur d'elle-même et ruser pour atteindre ses objectifs. Par sa témérité, elle défie l'autorité. De nombreux autres personnages gravitent autour d'eux, plus importants d'ailleurs sur la scène de Koadeg. Mais à eux trois, et sans vraiment le vouloir, ils bousculent le monde et engagent un questionnement, à défaut d'un changement.

    L'univers est tout aussi riche que les personnages qui le peuplent. Les inventions (leur nomination et le concept qui se cache derrière) sont originales et avec un peu de magie, leur monde ressemble au nôtre de façon détournée, tout en étant beaucoup plus écologique. Au-delà du côté pratique, j'ai également été étonnée devant certains aspects, enfin surtout un pour lequel je me suis interrogée tout le long du récit. Cependant, ce n'était pas une erreur, l'auteur avait tout prévu et je suis curieuse de voir ce qu'il va en faire dans le tome suivant.

    L'écriture est agréable, les événements s'enchaînent très bien, le rythme est entraînant. Néanmoins, de nombreuses fautes sont passées à travers le filet et une relecture ne serait pas superflue.

    En bref, l'auteur nous offre une lecture palpitante, à me faire trembler d'envie et d'impatience dans l'attente de la suite, avec des protagonistes attachants.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 93

    Note : 17/20

    Koadeg, tome 1


  • Commentaires

    1
    Samedi 4 Janvier à 16:25
    Wolkaiw

    En effet, je vois que tu as autant apprécié ce livre que moi!

    Une très belle histoire, un univers riche et des personnages vraiment attachants. J'ai rapidement plongé au coeur de ce monde magique qui ressemble à s'y méprendre au nôtre. Je suis vraiment curieuse de découvrir la suite. :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :