• L'île des oubliés

    L'île des oubliésTitre français : L'île des oubliés (2012)

    Titre original : The Island (2006)

    Auteure : Victoria Hislop (Royaume-Uni)

    Traducteur : Alice Delarbre

    Langue : française

    Edition : Le livre de poche

    Résumé : Saga familiale bouleversante et vibrant plaidoyer contre l'exclusion, ce roman d'évasion plein d'émotion et de suspense nous emporte sur une île au large de la Crète, Spinalonga, l'île des lépreux.
    Alexis, une jeune Anglaise, ignore tout de l'histoire de sa famille. Pour en savoir plus, elle part visiter le village natal de sa mère en Crète. Elle y fait une terrible découverte : juste en face du village se dresse Spinalonga, la colonie ou l'on envoyait les lépreux... et ou son arrière-grand-mère aurait péri.
    Quels mystères effrayants recèle cette île des oubliés ? Pourquoi la mère d'Alexis a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? La jeune femme est bien décidée à lever le voile sur la bouleversante destinée de ses aïeules et sur leurs sombres secrets...

    Mon avis :

    Je souhaitais ardemment connaître cette auteure. J'ai demandé à ma bibliothécaire et j'ai choisi celui-ci parmi ceux disponibles car la couverture et le titre me plaisaient beaucoup.

    Alexis profite d'un voyage en Grèce avec son petit ami pour partir sur les traces de sa grand-mère et de son arrière-grand-mère, et aussi accessoirement pour réfléchir à sa relation avec son compagnon de voyage.

    L'auteure prend le temps de poser le contexte et commence même à nous donner quelques informations en avant-première pour nous donner l'eau à la bouche. C'est dans la seconde partie que la vraie histoire (de famille) commence. Et alors si j'avais déjà accroché dès le départ, à partir de ce moment, j'ai eu beaucoup de mal à lâcher le livre pour la nuit avant de me jeter dessus à nouveau le lendemain avec impatience. C'est une magnifique histoire que nous narre ici Victoria Hislop en se basant sur des faits réels. J'ai donc découvert de nouvelles choses que j'ignorais totalement et qui m'ont poussée à effectuer quelques petites recherches à côté en plus. Au début, lorsque l'on apprend ce qu'est l'île mais qu'on ne la connait que de l'autre côté du rivage, elle fait peur et on ne sait pas trop ce qui s'y passe. En même temps qu'Eleni, nous traversons le petit bout de mer pour l'atteindre et enfin l'île peut montrer son vrai visage. Spinalonga est tout d'abord déconcertante mais surprenante. Finalement, on s'attache à elle, à toute l'île comme un personnage à part entière et à ceux qui la peuplent ; car que serait-elle sans ses habitants ?

    J'ai adoré la plupart des personnages, surtout Eleni et Maria. J'ai eu plus de mal avec Anna. N'oublions pas leur père, un homme courageux qui a subi de nombreuses pertes mais à su y faire face. Fotini et sa famille jouent également un rôle important. Malgré la partie contemporaine, pour moi, le personnage principal du livre reste Maria, dans la partie historique.

    Le prologue nous laissait imaginer certaines choses, mais j'ai été ravie d'avoir été en plus surprise par des événements inattendus. La fin est tout aussi satisfaisante que le reste. On aurait pu se contenter de la partie historique, néanmoins j'ai trouvé intéressant la liaison entre le passé et le présent.

    C'était donc une très bonne lecture, très instructive qui plus est.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 76

    Note : 18/20

    L'île des oubliés


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :