• Sans un mot

    Sans un motTitre français : Sans un mot (2008)

    Titre original : Hold tight (2008)

    Auteur : Harlan Coben (Etats-Unis)

    Traducteur : Roxanne Azimi

    Langue : française

    Edition : France Loisirs

    Résumé : Jusqu'à quel point connaît-on vraiment son enfant ? Mike et Tia ne cessent de se poser la question : leur fils Adam, seize ans, a changé. Réfugié dans sa chambre, il ne quitte plus son ordinateur. Malgré leurs réticences, Mike et Tia se décident à installer un logiciel de contrôle. Un jour, un e-mail inquiétant. Et Adam disparaît. Sans un mot... C'est alors que tout bascule. Sur un rythme d'enfer, Harlan Coben nous entraîne dans un thriller plus électrisant que jamais. Pièges du web, délinquance virtuelle, tueur psychopathe, le maître de nos nuits blanches se joue de nos angoisses avec une délectation machiavélique.

    Mon avis : 

    Je voulais découvrir cet auteur depuis un moment, ayant entendu grand bien de ses livres. Cette première lecture est une réussite, je compte bien en lire d'autres de lui.

    D'un côté, un adolescent renfermé sur lui-même depuis le suicide de son meilleur ami disparaît soudainement. De l'autre, une femme se fait enlever par un fou violent.

    J'ai accroché tout de suite à ce polar qui nous ballade d'un personnage à un autre, sans qu'on comprenne les pourquoi du comment. Et des personnages, il y en a beaucoup. Plus on lit, plus on découvre les liens qui les rapprochent ou les éloignent les uns des autres. Pour certains, je me demandais bien où ça pouvait nous mener, mais au final chaque personnage, même avec un petit rôle a son importance. Pour autant, on ne se mélange pas les pinceaux. L'auteur a le don de nous présenter des personnages solides et bien travaillés en peu de mots. J'ai adoré cela, parce qu'on s'attache à chacun. Même Nash, malgré les horreurs qu'il a perpétrées ; j'ai eu un peu de peine pour lui. Mais sa façon de voir les choses en ce qui concerne son état est vraiment intéressante. Du début à la fin, ce que j'espérais avant tout, c'est que Mike retrouve son fils vivant. Je considère Mike comme un protagoniste, on le voit souvent.

    Aux premières pages, l'auteur pose les bases de son histoire, mais plus on avance, plus les choses se compliquent. Surtout, j'ai été impressionnée par l'envergure de la tension qui règne. Elle s'impose doucement, elle s'étend à chaque mot, à chaque nouvelle situation. Je l'ai trouvée tellement présente que je m'attendais à une bombe à chaque tournant de page, mais pas trop non plus au point de m'étouffer. C'était juste le bon équilibre pour me maintenir sur les nerfs et me donner envie de continuer inlassablement. J'ai retenu mon souffle devant cette intrigue ficelée à merveille. J'ai échafaudé des hypothèses, les modifiant en fonction des nouveaux indices et des découvertes. Mais comme d'habitude, je n'ai pas visé juste. Il y avait moyen de comprendre, mais je ne suis pas douée pour cela, au moins le dénouement m'a prise de court. Au travers de phrases bien placées ou de situations finement élaborées, l'auteur aborde également un grand nombre de thèmes importants, tels que l'infidélité, la maladie, la confiance ...

    J'ai passé un très bon moment avec ces personnages attachants et mystérieux et une intrigue géniale.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 75 et # 77

    Note : 17/20

    Sans un motSans un mot


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :