• L'Ange de la nuit, tome 1

    L'Ange de la nuit, tome 1Saga : L'Ange de la nuit 

    Tome : 1

    Titre français :  La Voie des ombres (2009)

    Titre original : The Night Angel Trilogy, book 1 : The Way of Shadows (2008)

    Auteur : Brent Weeks (Etats-Unis)

    Traducteur : Olivier Debernard

    Langue : française

    Edition : Bragelonne

    Résumé : Le tueur parfait n'a pas d'amis, il n'a que des cibles.
    Pour Durzo Blint, l'assassinat est un art et il est l'artiste le plus accompli de la cité, grâce à des talents secrets hérités de la nuit des temps.
    Pour Azoth, survivre est une lutte de tous les instants. Le petit rat de la guilde a appris à juger les gens d'un seul coup d'œil et à prendre des risques -comme proposer à Durzo Blint de devenir son apprenti.
    Mais pour être accepté, il doit commencer pas abandonner son ancienne vie, changer d'identité, aborder un monde d'intrigues politiques, d'effroyable dangers et de magies étranges, et sacrifier ce qui lui est le plus précieux...

    Mon avis :

    J'ai sorti ce livre de ma PAL suite à un avis enthousiaste, je ne regrette pas.

    Enfant, Azoth vit dans la misère, il n'arrive pas à protéger ses amis du chef de leur guilde. Alors que le hasard le met sur le chemin de Durzo, célèbre pisse-culotte (assassin avec un Don), il profite de l'occasion et lui demande de le prendre comme apprenti.

    Etant donné la vocation des protagonistes, il n'est pas surprenant d'être plongé dans un univers sombre, crasseux et peuplé de personnes malveillantes. Pourtant, une lueur persiste, incarnée par une jeune fille à l'allure innocente. Ma représentation de l'histoire était teintée de gris, mais elle s'éclairait à chaque présence ou mention de cette personne. Et malgré tout, l'ambiance n'était pas angoissante, le danger semblait éloigné, comme s'ils étaient tellement sûrs d'eux que rien ne pouvait les atteindre, bien qu'ils restent constamment sur leur garde. Cependant, le nœud de l'intrigue nous prouve que personne n'est infaillible.

    Les personnages m'ont beaucoup plu. Azoth gagne en assurance, bien qu'on ne sache pas trop si son activité lui convient. Les contrats sont mis de côté, ils ont lieu, mais aucun détail n'est donné, donc son ressenti n'est pas vraiment partagé. En revanche, on connait ses sentiments sur d'autres choses. Durzo est plus dur. En choisissant cette voie des ombres, il a accepté de ne s'attacher à personne. Pourtant, le lien entre les deux protagonistes est plus profond qu'un élève et son maître. De manière générale, les relations entre les personnages sont complexes, parce qu'elles sont suggérées, le lecteur doit déduire ce qui découle de leurs comportements. J'ai bien aimé cette dimension, et cela n'empêche pas des moments touchants. Le rôle des personnages secondaires est tout aussi important, parfois même plus parce qu'il semble décisionnaire. Les actes de Durzo et Azoth sont le plus souvent une réaction.

    Le début pose le cadre et le décor se met en place, les bases de l'histoire s'ancrent dans une longue première partie du récit, avant que les choses changent. Doucement mais sûrement, les dés de l'intrigue sont lancés. J'étais excitée à l'idée de ce qui s'annonçait tout en étant confuse parce que ça restait hors de ma portée. Vraiment, il faut atteindre le bout pour être sûr. On peut deviner certaines choses, malgré tout dans mon cas, je n'aurais pas imaginer cela.

    La dark fantasy n'est pas mon sous-genre préféré, mais j'ai passé un bon moment.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 93

    Note : 16/20

    L'Ange de la nuit, tome 1


  • Commentaires

    1
    Mardi 17 Décembre 2019 à 10:14
    Cyan

    Ce n'est pas une série qui me tentait particulièrement, mais après avoir lu ton avis, j'ai envie de lui donner une chance. Merci ;)

      • Mardi 17 Décembre 2019 à 19:14

        Ravie de t'avoir donné envie, en espérant qu'il te plaira.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :