• Les illusions de Sav-Loar

    Les illusions de Sav-LoarSaga : Ombre

    Tome : 2

    Titre français : Les illusions de Sav-Loar (2016)

    Auteure : Manon Fargetton (France)

    Langue : française

    Edition : Milady

    Résumé : Plusieurs versions de la naissance de Sav-Loar circulent dans le royaume. Toutes racontent comme de jeunes magiciennes poursuivies par les capes d’or se réfugièrent dans la forêt des Songes et y érigèrent une ville secrète. Sans être entièrement fausses, ces légendes sont approximatives, car les fondatrices de cette ville n’avaient rien des adolescentes terrifiées et à peine pubères qu’elles décrivent. Elles étaient des femmes dans la fleur de leur féminité, à l’apogée de leur art, au zénith de leur colère. Elles étaient d’anciens membres du Clos traquées par leurs pairs, ayant assisté au massacre de deux centres d’entre elles par la peur de la différence et la soif de domination. Sav-Loar, le lever de lune, devint le pendant clandestin d’Astria l’éclatante. Ainsi débuta la nuit des magiciens.

    Mon avis :

    J'avais beaucoup aimé la première histoire du royaume d'Ombre et j'étais curieuse de lire cette suite, qui peut quand même se lire indépendamment de la première. J'ai été comblée, ce fut une lecture grandiose.

    Les magiciennes sont traquées et tuées par les Capes d'or, des hommes magiciens qui craignent leurs pouvoirs. Pour se protéger, elles ont créé Sav-Loar. Entourée d'illusions, cette ville est impénétrable pour qui ne connaît pas le chemin. C'est ici que Bleue trouve refuge.

    C'est un pavé, mais il se lit vraiment très bien. Les pages défilent à une vitesse effrénée. Il faut bien dire que l'intrigue est incroyable. On avance par étape, l'auteure s'épanche sur chaque partie. Pourtant je n'ai ressenti aucune longueur. Tout est nécessaire. Au début, on ne pense pas du tout à la fin, on ne sait même pas jusqu'où le récit nous emmène. Mais on entrevoit la prochaine phase, j'étais terriblement impatiente quand je comprenais la tournure des événements à venir. La transition entre ces étapes prend son temps, de sorte qu'on se rend à peine compte du changement, pourtant indéniable. C'est remarquablement bien écrit. A la fin, l'envergure de l'intrigue saute aux yeux. C'est un roman de pure fantasy, maîtrisé de A à Z.

    J'ai vraiment du mal à écrire cette chronique, qui n'est pas du tout à la hauteur de cette pépite. Les personnages affluent dès les premiers chapitres. Un groupe se crée, des hommes, des femmes et une fillette se rapprochent malgré eux. Leur rencontre semble être le fruit du hasard. La suite ne dépend que d'eux. Un chemin semé d'embûches, mais qui leur permettra de s'élever, de trouver leur voie et leur place dans ce monde dangereux où les femmes sont rabaissées et utilisées. Ce roman est féministe. Il est puissant sur leur rôle dans la société, il transmet un message important, transposant notre réalité dans un univers fantasy ; et de quelle façon ! C'est un livre résolument positif sur les risques et les conséquences d'une oppression, sur le changement.

    Les dieux et la religion occupent également une place importante dans cet univers. Dans un monde difficile pour les humains, les Dieux semblent se régaler de leurs mésaventures et s'amuser du destin. Pour eux, ces femmes et ces hommes ne sont qu'une distraction, une occasion de passer l'ennui. En parallèle, ils doivent néanmoins eux aussi faire face à des retournements de situation. Tout n'est pas rose non plus pour les Dieux et c'est tant mieux. La façon dont les Dieux sont vus par les Ombrois et habitants des autres royaumes alentour est également captivante. Tel le Dieu gris qui refuse tout culte en son nom. Des hommes le servent, ils sont reconnaissables à une capacité particulière. Mais jamais, ô grand jamais, ils ne se prosternent devant lui. Ils se contentent de l'honorer en apprivoisant leur don afin d'aider autrui.

    J'avais aussi très envie de revoir les personnages du premier tome. C'est le cas, mais pas de la façon dont je l'attendais. D'un côté, l'intrigue du premier s'intègre dans ce récit. Déjà chapeau, parce que c'était prévu dès le départ. D'un autre, je suis légèrement déçue, ce n'est donc pas dans la continuité et on ignore finalement ce qu'il advient des personnages. Je ne serais pas contre une suite pour savoir comment la reine jongle entre la couronne et sa vie sentimentale.

    J'aimerais terminer sur les décors. Cela rejoint la plume de l'auteure et la création de la magie. En effet, les magiciennes sont en mesure de créer des illusions. Les descriptions sont précises, visuelles, et notre imagination fait le reste. Pour ma part, ça a été vraiment un voyage passionnant, par l'histoire bien sûr, mais aussi par les paysages. Comme si mes yeux ne savaient plus où se poser, tellement tout était beau.

    A lire pour tout fan de ce genre. La littérature fantasy française et francophone aussi nous offre des petits bijoux.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 93# 98# 99# 100 et # 101

    Note : 19/20

    De la même saga :

    Tome 1 : L'héritage des rois-passeurs

    Les illusions de Sav-LoarLes illusions de Sav-LoarLes illusions de Sav-LoarLes illusions de Sav-Loar

     

     

     

     

    Les illusions de Sav-Loar


  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Juin à 14:32

    ça me fait penser qu'il faut que je finisse l'héritage des rois passeurs!!! smile

    bonne journée ;)

      • Mercredi 12 Juin à 20:44

        Ce premier tome est très réussi également. Je te souhaite une bonne lecture.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :