• Les Thanatonautes

    Le cycle des AngesSaga : Le cycle des Anges

    Tome : 1

    Titre français : Les Thanatonautes (1994)

    Auteur : Bernard Werber (France)

    Langue : française

    Edition : Albin Michel

    Résumé : Le " phénomène Werber " continue. Après Les Fourmis et Le Jour des fourmis, deux best-sellers au succès sans précédent dans le monde entier (traduits dans 17 langues des Etats-Unis à la Corée), voici Les Thanatonautes : la grande épopée moderne qui perce jusqu'au mystère de la mort. Nourri d'informations scientifiques souvent inédites, des textes sacrés et initiatiques les plus secrets des principales religions depuis le fond des âges, Bernard Werber nous entraîne à la découverte du continent ultime, au-delà de notre imaginaire. En suivant les Thanatonautes, vous connaîtrez des rêves et des terreurs insondables, vous subirez les lois d'un univers étrange, où se cache l'énigme qui hante les hommes depuis toujours... Jamais personne n'est allé aussi loin que les Thanatonautes. Ils ont exploré la vie après la vie. L'odyssée la plus stupéfiante de tous les temps.

    Mon avis :

    J'ai bientôt une lecture commune sur le cycle des dieux, et j'ai vu qu'il était préférable de lire ce cycle avant, donc je me suis dépêchée de l'emprunter.

    Raoul Razorbak est obnubilé par la mort depuis que son père s'est suicidé. Alors quand on lui offre la possibilité de l'étudier de plus près, il saute sur l'occasion et demande de l'aide à son vieil ami Michael.

    Le récit est à la première personne du singulier, du point de vue de Michael. Comme il se décrit si bien lui-même, il manque d'assurance et n'entreprend rien par lui-même. Il suit Raoul dans son étude de la Mort. Mais j'aime beaucoup Michael, parce que justement, il ne se voile pas la face, il accepte qui il est. Raoul se laisse rapidement emporté par l'euphorie de la découverte. Il se jette à corps perdu, oubliant tout le reste, délaissant parfois même son entourage. D'autres personnages secondaires ont fait une apparition soudaine et plus encore, leur relation avec les protagonistes sont inattendues.

    Je n'avais lu jusqu'à maintenant qu'une saga de l'auteure (Les Fourmis) que j'avais beaucoup aimée. Ca faisait presque un an que je n'avais pas lu cet auteur donc, et là quand je me suis replongée dans son style, je me suis demandé pourquoi j'avais attendu si longtemps. C'est tellement envoûtant et intéressant, on lit certes pour le plaisir, mais avec lui on apprend également, on s'instruit. Sur le moment, je me demande à quoi ça pourrait me servir, et finalement souvent je me retrouve au milieu d'une conversation où je peux caler ça, et je trouve ça super cool.

    L'évolution de l'intrigue est vraiment parfaite. J'étais très curieuse du début surtout, comment leur étude allait commencer. Ensuite, les découvertes sont un peu semblables les unes aux autres, l'avancement est légèrement répétitif, mais ce qu'ils y trouvent est différent et nouveau. Et j'ai adoré ce que l'auteur en a fait ; non seulement du « continent ultime », mais aussi de ce nouveau domaine qu'est la thanatonautique. La religion a une place importante, même si l'auteur n'en parle pas tant que cela, mais c'est surtout la façon dont il parle des croyances et le parallèle entre les différentes religions qui sont intéressants.

    Lecture grandiose ! J'ai adoré, et j'ai déjà commencé la suite. A bientôt donc pour mon avis !

     

    Testez vos connaissances sur ce roman ici.

    Lu dans le cadre des challenges # 42 et # 48

    Note : 18/20

    De la même saga :

    Tome 2 : L'empire des anges

    Le cycle des AngesLe cycle des Anges


  • Commentaires

    1
    Dimanche 7 Août 2016 à 10:49
    J'avais trouvé le sujet intéressant mais j'ai un peu de mal avec cet auteur...
      • Dimanche 7 Août 2016 à 16:43

        Dommage, au contraire, j'aime beaucoup son style. On ne peut pas tout aimer.

    2
    Lundi 8 Août 2016 à 16:25

     adoré ce livre quand je l'ai lu .... Notamment ceux qui se rebellent contre la gentillesse factice qui  envahit le monde !

      • Vendredi 26 Août 2016 à 18:37

        Ah oui, le personnage de Stefania est plein de vie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :