• Six fourmis blanches

    Six fourmis blanchesTitre français : Six fourmis blanches (2015)

    Auteure : Sandrine Collette (France)

    Langue : française

    Edition : Denoël

    Résumé : Le mal rôde depuis toujours dans ces montagnes maudites. Parviendront-ils à lui échapper? Dressé sur un sommet aride et glacé, un homme à la haute stature s’apprête pour la cérémonie du sacrifice. Très loin au-dessous de lui, le village entier retient son souffle en le contemplant. À des kilomètres de là, partie pour trois jours de trek intense, Lou contemple les silhouettes qui marchent devant elle, ployées par l’effort. Leur cordée a l’air si fragile dans ce paysage vertigineux. On dirait six fourmis blanches… Lou l’ignore encore, mais dès demain ils ne seront plus que cinq. Égarés dans une effroyable tempête, terrifiés par la mort de leur compagnon, c’est pour leur propre survie qu’ils vont devoir lutter.

    Mon avis : 

    C'est grâce à sa couverture que j'ai découvert le livre. J'aime beaucoup ce contraste et en plus, une fois qu'on l'a dans les mains, il y a un petit effet sur la neige qui la rend magnifique et qui m'ensorcelle.

    Une groupe de six personnes partent à l'aventure dans la montagne d'Albanie pour trois jours avec leur guide, mais se font prendre dans une tempête. D'un autre côté, un sacrificateur tente d'échapper aux griffes d'un horrible personnage qui cherche vengeance.

    On sait le minimum à propos des personnages, parce que de toute façon ce qui compte c'est leur comportement et réactions au moment du récit, leur passé importe peu. Néanmoins, je me suis bien accrochée à la protagoniste, Lou et à son compagnon Elias, sûrement grâce à l'amour palpable entre eux. Au contraire, je me suis sentie moins proche de Matthias, peut-être parce que je n'arrivais pas à comprendre son métier pour le moins étrange.

    Le récit alterne entre la narratrice Lou et le narrateur Matthias. On suit le parcours de chacun et évidemment on se demande comment ils sont liés. Fait dont je me doutais. Par contre, je suis un peu déçue de l'évolution de l'histoire : c'est un peu long à démarrer, l'angoisse n'est pas assez présente à mon goût et le côté thriller arrive trop tard. Mais le dénouement est pas mal.

    Plus que l'histoire en elle-même, c'est le style de l'auteure qui m'a beaucoup plu, même si ma lecture n'était pas très fluide au départ. La façon dont elle parle de la montagne, comme un endroit d'une extrême beauté mais dont il ne faut surtout pas sous-estimer la dangerosité, un lieu froid et glacial où la nature ne pardonne pas le moindre signe de faiblesse. J'étais vraiment plongée dans l'ambiance, et ç'aurait peut-être été mieux de le lire en hiver. Quoiqu'il en soit, cela refroidit nos ardeurs et nous pousse à rester bien au chaud chez nous.

    Voilà, donc c'était bien, mais en même temps, j'en attendais plus. Je rententerai peut-être la plume de l'auteure.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 19, # 27 et # 29

    Note : 15/20

    Six fourmis blanchesSix fourmis blanchesSix fourmis blanches


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :