• Le Cycle de McGowein, tome 2

    Le Cycle de McGowein, tome 2Saga : Le Cycle de McGowein

    Tome : 2

    Titre français : Dynterith, la cité aux douze Gardiens (2018)

    Auteur : Yannick A. R. Fradin (France)

    Langue : française

    Edition : autoédition

    Résumé : La Gardienne Léraline, la fée Méruline et le guerrier Cormag McGowein quittent le village de Danarith pour se rendre à la capitale Dynterith, mais le trajet ne se passe pas vraiment comme prévu…
    Quand les trois compagnons parviennent finalement à la grande cité portuaire, c’est pour trouver des patrouilles en alerte à chaque coin de rue et le quartier du port bouclé. Ce dernier a été placé en quarantaine suite à un début d’épidémie, qui a coûté la vie à de nombreux habitants, mais aussi et surtout à tous les membres du Conseil des Sages. Tous, sauf un !
    Les trois amis découvrent bientôt que l’Oracle se trouve entre la vie et la mort, que personne ne sait ce qu’est devenu le Maître des Gardiens, que le jeune roi, en pleine déprime, refuse toute forme de visite, et que le seul conseiller survivant est un étranger arrivé moins de deux ans plus tôt.
    Comment Léraline peut-elle mener sa mission à bien si rencontrer le roi est impossible et si son maître est introuvable ? Quant à Cormag McGowein, comment peut-il espérer rejoindre le Vieux Continent si le trafic maritime est interrompu ? Qui est ce fameux conseiller Hérart, dont les épaules supportent désormais seules le pouvoir décisionnaire du Conseil des Sages ?

    Je remercie l'auteur pour ce service presse.

    Mon avis :

    Intriguée par les personnages et leur histoire, je poursuis le chemin en leur compagnie.

    Léraline et Cormag sont arrivés à Dynterith. Sur place, la ville est en état d'alerte. Une épidémie sévit et la quarantaine a été imposée. Le maître de Léraline est aux abonnés absents et Cormag sent une présence malveillante dans le palais.

    Le récit reprend son cours aussi lentement que le premier tome, mais cette fois j'y étais préparée. Les dialogues tiennent beaucoup de place, ils permettent de bien développer l'intrigue et de peaufiner le caractère des personnages. Tout ceci est donc bien construit. Mais ce calme n'est qu'apparent. L'intrigue de ce tome est plus riche en action et en révélations. Je suis tombée des nues devant une simple réplique qui a remis en question beaucoup de choses pour moi sur le moment, bien qu'au final, la direction ne change pas. Pourtant, ça m'a fait un choc. Les rebondissements sont fulgurants et foudroyants. Ca tombe comme à l'improviste puis tout se termine de façon aussi abrupte et le silence revient. J'aime bien tout compte fait.

    Même si je ne connais pas encore vraiment le lien avec les événements du premier tome, j'ai entraperçu le fil conducteur, une idée commence à germer dans mon esprit, mais il me manque un élément important, comme l'impression d'avoir le doigt dessus sans atteindre le bout de ma pensée. Bref, on verra ça au tome suivant.

    Dans ce nouveau tome, on retrouve nos deux protagonistes : Léraline et Cormag (et Méruline bien sûr, son rôle est déterminant à plusieurs reprises). Toujours enjouée et pleine d'allégresse, Léraline est malgré tout digne d'une gardienne, elle est très sérieuse et fait montre encore une fois de ses talents de combattante. Elle ne dépassera cependant jamais Cormag McGowein. Cet homme tombé de nulle part est un vrai mystère. Oui, on découvre des éléments à son sujet, malgré tout, ses capacités posent question. Dans cette suite, le guerrier est plus affirmé. Alors qu'il subissait les événements du premier tome, ici il n'hésite pas à agir et à se lancer le premier dans la mêlée.

    Comme on change de lieu, de nouveaux personnages secondaires font leur apparition, et pas des moindre : la fine fleur de Dynterith. En vérité, on visite assez peu la capitale, elle se retrouve au centre à cause de son importance politique. Je regrette un manque d'approfondissement sur les fameux douze gardiens de la cité ; ils sont symboliques certes, mais probablement que derrière se cachent l'Histoire et la culture de la ville.

    Un second opus dans la lignée du premier, mais qui bouge un petit peu plus !

     

    Note : 15/20

    De la même saga :

    Tome 1 : La Gardienne de Danarith


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :