• Les frontaliers, tome 1, partie 1

    Les frontaliers, tome 1, partie 1Saga : Les frontaliers

    Tome : 1

    Titre français : L'Arwaky de Camille Valory, partie 1 : La règle d'or (2018)

    Auteure : Lili MJ (France)

    Langue : française

    Edition : autoédition

    Résumé : Tout. Camille a tout. Camille a tout et n’imagine pas qu’il puisse en être autrement. Intelligent, fortuné et bien né, Camille sait parfaitement comment faire pour obtenir tout ce qu’il désire. Son activité préférée ? Séduire les femmes. Toutes.  Les séduire, et les quitter : c’est la Règle d’Or. Seulement la noblesse a ses lois, et Camille ne saurait s’y soustraire : Madame la Comtesse, sa mère, s’est mis en tête de le marier. Se marier ? Lui ? Certainement pas !  Camille n’a aucune idée de ce qui l’attend quand il accepte finalement la proposition de son père : s’embarquer pour Nouvelle-Terre. Une île perdue dans l’océan. Loin de tout et peuplée de sauvages. Là-bas, Camille aura bien de la peine à garder de sa superbe. Ses sentiments ne seront pas les seuls à être mis à l’épreuve.  Ses convictions et ses préjugés vont s’en trouver durement bousculés. Camille se débat. S’accroche à ses certitudes. Se retranche. Et se découvre peu à peu. Sa vérité va le surprendre, mais ce jeune homme est une forte tête. C’est que Camille n’est pas de ces hommes à se soumettre facilement. Et encore moins à une femme ! Les femmes, il en fait son affaire. Il a juré. Il ne cédera pas. Quoi qu’il lui en coûte. Seulement... Jamais, il n’aurait pu se douter !

    Je remercie l'auteure pour ce service presse.

    Mon avis :

    Je fonds devant la couverture, elle est superbe, raison pour laquelle j'ai demandé un SP, sans vraiment lire le résumé – décidément ça devient une habitude – et donc ma première surprise c'est que Camille est un homme alors que j'étais persuadée que c'était une femme, ça change beaucoup de chose (pas tant que cela en vrai, mais au début, j'ai trouvé que si).

    Et donc, notre Camille se rend sur une île où les Blancs civilisés et les sauvages Noirs (je cite) vivent séparés, selon un équilibre assez mince, mais qui fonctionne et tout le monde est content. Sauf Camille, bien sûr qui va devoir s'immiscer dans le territoire des Kawaks pour mener à bien une mission que son père lui a confiée.

    La couverture représente la scène d'ouverture, rendue encore plus visuelle du coup, ça m'a fait penser à Pocahontas un peu. Même si l'idée de base se ressemble, l'histoire est vraiment différente et surtout très réussie. C'est un peu un tome d'introduction, qui nous rapporte le contexte de cet Arwaky – il s'agit d'une épreuve, mais je n'en dirai pas plus. Et c'est indispensable, parce que pendant ce temps on prend la pleine mesure des secrets de famille, de l'amitié entre Camille et Albert, du passé de Victoire, mais avant tout de la personnalité de Camille : un jeune homme hautain, pourri gâté, coureur de jupons et raciste. Et ce qui est très intéressant également, c'est d'observer l'évolution de ce personnage, qui prend beaucoup de temps et ce fait lentement, très lentement, tellement que j'avais souvent envie de lui donner des baffes et de lui crier d'ouvrir les yeux, bon sang ! Malgré cela, je l'aime bien.

    Mais en face de lui, il y a de la repartie. Victoire ne se laisse pas faire, loin de là. C'est une aventurière, qui connait son affaire. En ce qui la concerne, c'est sa double culture et la difficulté à définir son identité qui m'a beaucoup plu, la façon dont elle fait cohabiter les deux. Le meilleur ami, Albert, est l'opposé de Camille, à se demander comment ils s'entendent. Pour le coup, Albert essaie de tempérer les ardeurs de son ami. Les personnages sont nombreux, mais ceux qui m'intriguent le plus sont les parents de Camille. Comme ce dernier, j'ai hâte de retourner à la maison pour pouvoir les interroger et obtenir des réponses. Cependant, ce n'est pas pour tout de suite, je vais devoir prendre mon mal en patience.

    Enfin, le style de l'auteure est très visuel et coloré. Elle nous fait facilement passer d'un univers à l'autre, totalement différent l'un de l'autre. En fait, il s'agit de tolérance et d'ouverture d'esprit, au-delà de l'intrigue. Pour Camille : apprendre à se connaitre, accepter une nouvelle facette de sa personnalité et se découvrir de nouvelles capacités.

    On va de surprise en surprise dans ce récit, avec un décor très imagé et des personnages éclectiques.

     

    Note : 17/20


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :