• Ma mère la terre, mon père le ciel

    Ma mère la terre, mon père le cielSaga : Les sculpteurs d'ivoire

    Tome : 1

    Titre français : Ma mère la terre, mon père le ciel (1996)

    Titre original : Mother Earth Father Sky (1990)

    Auteure : Sue Harrison (Etats-Unis)

    Traducteur : 

    Langue : française

    Edition : Le livre de poche

    Résumé : Huit mille ans avant notre ère, les glaces recouvrent la plus grande partie de la planète. Dans les îles Aléoutiennes, où pécheurs et chasseurs affrontent la menace continuelle de la faim, naît la jeune Chagak, promise dès l'enfance a Traqueur de phoques, l'un des plus valeureux jeunes hommes de la tribu.
    Le massacre des siens par une horde de nomades va bouleverser son destin. Elle doit s'enfuir, seule dans un monde hostile, emmenant son petit frère de quatre mois. Sa vie sera dominée par l' appel de la vengeance...

    Mon avis : 

    Voilà un livre que j'ai eu du mal à trouver, puisqu'il n'est plus édité. J'étais donc ravie de pouvoir le lire enfin et de me plonger dans cet univers préhistorique. Cependant, je suis un peu déçue.

    Chagak est promise à Traqueur de Phoque et le moment est venu pour eux de s'unir et de créer une famille. Malheureusement, avant que Chagak ne devienne une femme, son village est brûlé et toute sa famille ainsi que tout son peuple meurent. Elle décide donc de s'en aller rejoindre son grand-père par la mer. En chemin, elle fait halte sur une île où y vit un homme solitaire.

    Je n'ai pas adhéré à la première partie que j'ai trouvée longue et un peu ennuyeuse. Cependant, la deuxième partie est beaucoup mieux et a relancé mon intérêt. Il se passe plus de chose, plus d'action et de nouveaux personnages font leur apparition. J'ai bien aimé le style, ça se lit plutôt bien et surtout le point positif : la plume nous transporte à travers le temps. Je m'imaginais parfaitement l'environnement et l'ambiance, je ressentais bien la solitude du lieu isolé. Je me sentais loin de tout.

    Mais si l'histoire était lente, j'ai apprécié les personnages. Surtout Shuganan et sa relation avec Chagak. Il se préoccupe vraiment d'elle, sa venue va lui mettre un peu de baume au cœur. Elle est forte et réagit du mieux qu'elle peut face à tous ces événements qui vont totalement changer sa vie. J'ai beaucoup aimé Kayugh, c'est un homme juste. Par contre, Oiseau gris m'a énervée, mais j'imagine qu'il faut toujours un élément perturbateur pour rendre l'histoire plus intéressante.

    Le problème que je croise toujours dans les lectures préhistoriques, c'est l'âge des personnages. On ne sait pas trop quel âge ils ont, et quand c'est écrit « Chagak est une femme », c'est tout relatif, parce que souvent elles n'ont même pas 14 ans. Même chose pour le terme « vieux ». J'aime le concret donc ça m'exaspère un peu de ne pas savoir.

    Petite déception donc, mais je pense que je lirai la suite.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 20, # 31, # 35 et # 45

    Note : 15/20

    Ma mère la terre, mon père le cielMa mère la terre, mon père le cielMa mère la terre, mon père le ciel

     

     

     

     

     

    Ma mère la terre, mon père le ciel


  • Commentaires

    1
    Jeudi 28 Avril 2016 à 13:47

    Malgré ta légère déception, je note cependant que tu t'es attachée au personnage et que l'histoire a su tout de même te transporter... J'espère que tu apprécieras davantage la suite bien que pour moi mon ressenti positif baissait au fur et à mesure des tomes... smile

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :