• Les contes de Toronto, tome 3

    Les contes de Toronto, tome 3Saga : Les contes de Toronto

    Tome : 3

    Titre français : La peur du rejet (2015)

    Titre original : Toronto Tales, book 3: Cast Off (2013)

    Auteure : KC Burn (Canada)

    Traducteur : Ingrid Lecouvez

    Langue : française

    Edition : Dreamspinner Press

    Résumé : À trente-cinq ans, Rick Haviland est un orthophoniste respecté. Alors que tous ses amis s’engagent dans des relations durables, il refuse d’abandonner sa vie sexuelle de clubbeur sans attaches. Pour lui, les relations sont dangereuses ; il a un secret à cacher. Quand il rencontre Ian O'Donnell, chargé de clientèle dans un tabloïd local, Rick compte sur ses propres règles pour le protéger d’une relation qui serait plus que passagère. 
    Lorsqu’Ian révèle son homosexualité, lassé par les rencontres anonymes et de cacher des secrets à sa grande famille catholique, Rick est là, et il est justement le genre d'homme qu’il a envie de mieux connaître. Leur attirance est immédiate, électrique et mutuelle. Ian convainc Rick de briser de plus en plus de ses règles et ses défenses s’effondrent. Mais quelqu'un les surveille, quelqu'un qui aimerait voir cette nouvelle relation échouer. 
    Lorsque le travail d’Ian devient une menace risquant d'exposer le secret de Rick, leurs carrières et leurs cœurs pourraient bien être détruits.

    Attention risque de spoiler si vous n'avez pas lu le premier tome

    Mon avis :

    J'attendais ce tome avec impatience et je n'ai pas été déçue.

    Après des années au placard, à faire semblant de courir les femmes, Ian va enfin pouvoir vivre au grand jour comme il l'entend. Et ça commence par sa rencontre avec Rick, un ami (du copain) de son frère.

    J'ai adoré Ian, son comportement face à sa famille quand il fait son coming-out. On aurait pu penser que c'est plus simple, car tout le monde est déjà au courant pour son frère. Mais ce n'est pas entièrement le cas. Ses parents, ses frères et sœurs n'ont aucun problème, c'est lui qui a un peu de mal. La relation entre les trois plus jeunes frères revient à l'ordre du jour et ça m'a beaucoup plu. J'adore les grandes familles où tout le monde s'entend bien. Rick est tout le contraire de Ian : c'est un gay fier de l'être qui sort beaucoup, sa famille est absente, il s'épanouit dans son travail. Donc en fait, ils se complètent.

    Pour le coup, on est loin du côté policier, l'intrigue est beaucoup plus simpliste, mais ça donne un peu de dynamique au récit et les secrets sont assez nombreux quand même. Les dialogues m'ont plu, la façon dont Ian arrive à ses fins et Rick qui se laisse avoir. Ils prennent le temps de se connaître, une romance comme je les aime. Comme les tomes précédents, j'ai apprécié le style : addictif, simple, efficace. Je ne suis plus très sûre, mais il me semble qu'il n'y a pas de scènes de sexe, en tout cas pas détaillée. Oh, ils le font c'est certain, mais on ne s'attarde pas dessus.

    Une très bonne saga, le premier tome reste le meilleur, mais j'ai également aimé mes lectures des autres tomes. De l'amour, un peu de suspens, des révélations.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 67# 68 et # 69

    Note : 16/20

    De la même saga :

    Tome 1 : Le chemin de l'acceptation

    Tome 2 : Faux-semblants

    Les contes de Toronto, tome 3Les contes de Toronto, tome 3Les contes de Toronto, tome 3


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :