• U4 : Stéphane

    U4 : StéphaneSaga : U4

    Tome : 4

    Titre français : Stéphane (2015)

    Auteur : Vincent Villeminot (France)

    Langue : française

    Edition : Syros-Nathan

    Résumé : Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ? 
    Stéphane est la fille d'un célèbre épidémiologiste lyonnais. Convaincue qu'il a survécu à l'épidémie, elle ne veut pas rejoindre le groupe d'adolescents qui s'organisent pour survivre. Si son père ne revient pas ou si les pillards qui contrôlent le quartier arrivent avant lui, son dernier espoir résidera dans un rendez-vous fixé à Paris.

    Mon avis :

    Et me revoilà encore avec U4 et je termine avec celle qui m'a apparu dès ma première lecture en rebelle à la gachette facile.

    Stéphane vit à Lyon avec son père qui est épidémiologiste, il travaille donc sur le virus U4. En attendant le retour de son père, Stéphane se rend dans un R-Point pour aider à soigner les adolescents.

    Ce qui m'a beaucoup plu dans ce tome, c'est la vie au sein du R-Point. Stéphane s'y rend presque dès le début et on peut vraiment voir comment les choses se déroulent : l'organisation, l'infirmerie, les nouveaux arrivants … Et surtout, on a une bien meilleure idée du rôle de l'armée dans tout ce bazar. Ce sont des adultes, d'accord, donc je comprends qu'ils souhaitent prendre les choses en main, mais beaucoup d'éléments ne semblent pas rentrer dans leur ligne de compte. En tous cas, là, du point de vue des adolescents, je déteste cette armée post-apocalyptique et sa façon de faire. Tout ce côté politique et prises de décision est vraiment intéressant et mieux exploité dans ce tome, même si ç'aurait pu être encore mieux d'avoir le point de vue intérieur des adultes dirigeants. Et dans ce tome, j'attendais avec beaucoup d'impatience les retrouvailles entre Stéphane et son père.

    Stéphane est le personnage que j'ai le moins aimé du quatuor. Elle cache sa vulnérabilité sous des airs de femme forte, mais elle y arrive beaucoup moins bien que Kori à mon avis. Ses incertitudes à propos de son père lui font un peu péter un câble. Pas autant que Marco, cela dit, c'est dommage, je l'aime vraiment bien. C'est grâce à lui que Stéphane s'est remise des événements avec Reggie, il est très lucide quant aux vraies implications de l'armée. Alex est quelqu'un de bien. C'est tout par rapport aux personnages, les autres étaient aussi présents dans les autres tomes.

    Du coup, pas de surprises pour le dénouement. Simplement vue par Stéphane, mais le résultat est le même. Le style reste similaire aux autres livres de la saga, bien que l'auteur change à chaque fois. D'ailleurs, chapeau, ça a dû demander énormément de travail pour que les histoires soient synchrones avec tous les passages qui s'entrecroisent. J'ai particulièrement apprécié la perception du protagoniste du tome sur les trois autres personnages, sur les événements aussi.

    Encore une lecture agréable, bien que ça finisse par devenir répétitif. J'ai hâte de lire le dernier tome avec Contagion pour clore cette saga.

     

    Note : 16/20

    De la même saga :

    Tome 1 : Koridwen

    Tome 2 : Jules

    Tome 3 : Yannis


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :