• Selfies

    SelfiesSaga : Département V

    Tome : 7

    Titre français : Selfies (2017)

    Titre original : Selfies (2016)

    Auteur : Jussi Adler-Olsen (Danemark)

    Traducteur : Caroline Berg

    Langue : française

    Edition : Albin Michel

    Résumé : L’existence du Département V est menacée à cause de son taux de réussite en chute libre et c’est à Rose qu’incombe la mission de montrer que le service vaut encore quelque chose. Mais Rose est internée dans un hôpital psychiatrique, assaillie par les fantômes d’un passé violent.
    Parallèlement, une vague de crimes déferle sur Copenhague : un « serial » chauffard dont les victimes sont des femmes jeunes, jolies et pauvres, qui rêvent de devenir des stars de reality-show.
    L’inimitable trio formé par le cynique inspecteur Carl Mørck et ses fidèles assistants Assad et Rose doit réagir vite s’il ne veut pas voir le Département V mettre la clé sous la porte. Mais Rose, plus indispensable que jamais, saura-t-elle se relever de sa dépression ?

    Mon avis :

    J'avais hâte de lire ce tome, j'ai dû attendre qu'il soit disponible à la médiathèque. J'aime toujours autant cette saga et surtout ses personnages.

    Le département V risque de fermer si ses chiffres de résolutions d'enquête ne sont pas mieux. C'est le moment de prouver leurs valeur et compétences. Mais l'équipe doit se serrer les coudes et aider Rose à supporter toute cette pression.

    L'intrigue de ce tome est plus complexe que d'habitude. Notre équipe de choc suit en effet plusieurs enquêtes en même temps qui se recoupent les unes les autres. Et j'ai trouvé que le tout était très bien ficelé. Le début de ma lecture a été un peu difficile, j'ai eu du mal à me remettre dans l'ambiance. Je ne voyais pas le rapport entre l'enquête et les personnages que l'on suivait. Ca prend un peu de temps avant que tout prenne forme. Ensuite, plus j'avançais, plus je me posais de question et approchant de la fin, j'étais tenue en haleine, le suspense était à son comble.

    On en est déjà au septième tome sur onze de prévu. Cette fois, l'enquête d'Amager n'a pas été évoquée et la vie personnelle de Carl n'interfère pas trop, même si on voit bien sûr Hardy et Morten. En revanche, j'ai adoré en apprendre plus sur Rose. En effet, c'est elle qui est à l'honneur ici. On voit également à quel point leur équipe est soudée. Gordon n'est pas là depuis très longtemps, mais il est autant attachant que les autres. Je regrette seulement que le dénouement de l'enquête se termine de la même façon à chaque tome pour le ou les coupables.

    Je disais donc que le départ de ma lecture était un peu dure. En fait au niveau du style, j'avais l'impression que c'était quelqu'un d'autre qui avait écrit le livre et pas Jussi Adler-Olsen. Comme si quelqu'un avait voulu reprendre l'histoire à sa place. Ca vient peut-être de la traduction. Quoi qu'il en soit, cette impression s'est estompée au fil des pages. L'auteur critique énormément la société danoise ici et dénonce les personnes qui profitent du système.

    Encore un bon tome avec une intrigue un peu plus complexe que d'habitude, mais intéressante. J'ai passé un bon moment. A quand la suite ?

     

    Lu dans le cadre du challenge # 67

    Note : 16/20

    De la même saga : 

    Tome 1 : Miséricorde

    Tome 2 : Profanation

    Tome 3 : Délivrance

    Tome 4 : Dossier 64

    Tome 5 : L'effet papillon

    Tome 6 : Promesse

    Selfies


  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Octobre 2017 à 14:05

    Merci pour ton avis ! Ca me tente encore plus de me lancer enfin dans cette saga... depuis le temps que les résumés me tente, il serait temps que je m'y mette !

     

    Bonne journée =)

      • Lundi 23 Octobre 2017 à 12:03

        Oui, c'est une très bonne saga, je ne peux que t'y encourager en espérant qu'elle te plaira.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :