• Victime 2117

    Victime 2117Saga : Département V

    Tome : 8

    Titre français : Victime 2117 (2020)

    Titre original : Offer 2117 (2019)

    Auteur : Jussi Adler-Olsen (Danemark)

    Traducteur : Caroline Berg

    Langue : française

    Edition : Albin Michel

    Résumé : Le journal en parle comme de la « victime 2117 » : une réfugiée qui, comme les deux mille cent seize autres qui l’ont précédée cette année, a péri en Méditerranée dans sa tentative désespérée de rejoindre l’Europe.
    Mais pour Assad, qui œuvre dans l’ombre du Département V de Copenhague depuis dix ans, cette mort est loin d’être anonyme. Elle le relie à son passé et fait resurgir de douloureux souvenirs.
    Il est temps pour lui d’en finir avec les secrets et de révéler à Carl Mørck et à son équipe d’où il vient et qui il est. Au risque d’entraîner le Département V dans l’œil du cyclone.
    Qui est Assad ? Victime 2117 est la réponse. Cette enquête est son histoire.

    Mon avis :

    Ah ! Je l'attendais depuis sa sortie VO, l'an dernier. Entre le temps de traduction, d'arrivée à la bibliothèque et le confinement, j'ai dû prendre mon mal en patience, mais ça valait le coup.

    Quand le présent rencontre le passé d'Assad, son futur pourrait en changer à tout jamais, pour le meilleur ou pour le pire. Pour l'épauler, son ami Carl l'accompagnera.

    Assad est un personnage énigmatique depuis sa première apparition dans le premier tome. Son passé est caché, il ne parle jamais de sa famille non plus. Ses compétences posent question, j'ai imaginé toutes sortes de choses, de par ses origines supposément syriennes aussi. Pourtant, la vérité est encore plus douloureuse que mes hypothèses les plus farfelues. J'ai posé mon livre plus souvent parce que la charge émotionnelle de ces révélations était vraiment intense, et sur le moment je ne pouvais en supporter davantage. Je digérais les informations les unes après les autres. D'un autre côté, la curiosité était bien présente et j'avais envie de savoir.

    L'incidence du passé d'Assad de nos jours est très prenante. A nouveau, j'ai apprécié la façon dont les pions se mettent en place, pas aussi hasardement qu'on pourrait le penser, même s'il existe toujours un facteur imprévu, qui peut tout faire basculer. Si les racines du conflit sont orientales, l'affaire prend une tournure européenne, et c'était tout aussi palpitant qu'angoissant de suivre les traces. En parallèle, à Copenhague, Gordon et Rose sont bien occupés. Même si le lien entre les deux enquêtes est ténu, les conséquences pourraient être aussi meurtrières. Et j'avoue avoir guetté la sonnerie du téléphone du sous-sol des bureaux de police.

    Douze années se sont écoulées depuis le premier récit, la première rencontre entre Carl et Assad. Leur relation a beaucoup évolué, leur amitié est plus profonde qu'elle n'y paraît. Les liens qui les unissent se sont affermis, mine de rien. Et cette expérience couplée aux révélations pourraient renforcer encore plus l'attachement entre les membres du Département V.

    Pour ce roman tant attendu, des avis que j'ai lus, ça passe ou ça casse. En ce qui me concerne, je suis satisfaite de ma lecture, et je pense que le prochain tome constituera un défi plus grand : comment continuer après ces événements. J'espère que Jussi Adler-Olsen sera à la hauteur, bien que j'aie peu de doutes à ce sujet.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 116

    Note : 16/20

    De la même saga : 

    Tome 1 : Miséricorde

    Tome 2 : Profanation

    Tome 3 : Délivrance

    Tome 4 : Dossier 64

    Tome 5 : L'effet papillon

    Tome 6 : Promesse

    Tome 7 : Selfies

    Victime 2117


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :