• Au bonheur des ogres

    Au bonheur des ogresSaga : Les Malaussène

    Tome : 1

    Titre français : Au bonheur des ogres (1985)

    Auteur : Daniel Pennac (France)

    Langue : française

    Edition : Folio

    Résumé : Côté famille, maman s'est tirée une fois de plus en m'abandonnant les mômes, et le Petit s'est mis à rêver d'ogres Noël.
    Côté coeur, tante Julia a été séduite par ma nature de bouc (de bouc émissaire).
    Côté boulot, la première bombe a explosé au rayon des jouets, cinq minutes après mon passage. La deuxième, quinze jours plus tard, au rayon des pulls, sous mes yeux. Comme j'étais là aussi pour l'explosion de la troisième, ils m'ont tous soupçonné.
    Pourquoi moi ?
    Je dois avoir un don...

    Mon avis :

    J'ai découvert ce livre sur un challenge de partage de nos meilleures lectures.

    Le résumé n'est pas si abstrait que cela, mais j'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre. En tous cas, on retrouve ce qu'il annonce : des bombes et un héros bouc émissaire.

    Benjamin occupe le poste rêvé pour tout employeur, mais les candidats ne courent pas les rues, donc il est très bien rémunéré. En échange, tout le monde le déteste – sauf le patron – et il faut quand même avoir un bon moral pour supporter toutes les saloperies qu'on lui adresse. Le frère aîné des Malaussène commence à en avoir par dessus la tête, mais en même temps il est doué et il a surtout besoin de cet argent pour entretenir sa fratrie pendant que Maman est partie vadrouiller avec son amant du moment. La famille Malaussène m'a beaucoup plu. Ils manquent de présence parentale mais au moins ils sont là les uns pour les autres et ils s'aiment. Chaque membre a sa petite particularité, cela les rend encore plus attachants ; on n'oublie pas Julius, le chien de la famille qui joue aussi son rôle dans les mésaventures de son maître, Benjamin Malaussène.

    Au début, j'ai vraiment eu du mal. Le style m'a détestabilisée et pour tout dire, certaines phrases ont mis du temps à atteindre mon cerveau pour que j'en comprenne entièrement la signification. Mais au fil des pages, je me suis habituée et j'ai été frappée par la beauté de son écriture. Il en ressort beaucoup d'humour. L'intrigue a pris un tour inattendu, dans le sens où je ne pensais pas que le sujet traité se révélerait aussi sérieux. Le titre prend alors tout son sens. Et notre pauvre héros, qui semble déjà porter le monde sur ses épaules, est le coupable tout désigné. Heureusement, l'enquêteur est compétent et voit plus loin que le bout de son nez, contrairement à d'autres.

    J'ai passé un bon moment, mais ce n'est pas un roman inoubliable. En revanche, si l'occasion se présente, je lirai volontiers la suite.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 28 et # 68

    Note : 14/20

    De la même saga :

    Tome 2 : La fée carabine

    Tome 3 : La petite marchande de prose

    Au bonheur des ogresAu bonheur des ogres


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :