• Je vous sauverai tousTitre français : Je vous sauverai tous (2017)

    Auteure : Emilie Frèche (France)

    Langue : française

    Edition : Hachette

    Résumé : Désemparée par le départ de sa fille de 17 ans en Syrie, embrigadée par Daesh et dont elle est sans nouvelles, Laurence commence un journal. Elle y transcrit son incompréhension et sa tristesse. La mère interpelle sa fille et lui raconte son combat contre le radicalisme. Son journal fait écho à celui qu'a tenu Eléa un an auparavant, dans lequel se dévoile son endoctrinement progressif.

     

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Proposé par Froggy

    Thème de la semaine : Les 10 livres qui vous ont fait découvrir un auteur que vous adorez depuis.

    • La trilogie des fourmis, tome 1 : Les fourmis de Bernard Werber / Chronique.

     

    • Alex Rider, tome 1 : Stormbreaker d'Anthony Horowitz / Chronique.

     

    • Demain j'arrête de Gilles Legardinier / Chronique.

     

    • Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig / Chronique.

     

    • Dix instants de toi de Lily Haime / Chronique.

     

    Top Ten Tuesday # 92Top Ten Tuesday # 92Top Ten Tuesday # 92Top Ten Tuesday # 92Top Ten Tuesday # 92

     

     

     

    • Sous l'emprise du désir de Lisa Kleypas / Chronique.

     

    • Be Safe de Xavier-Laurent Petit / Chronique.

     

     

    Top Ten Tuesday # 92Top Ten Tuesday # 92Top Ten Tuesday # 92Top Ten Tuesday # 92Top Ten Tuesday # 92

     


    8 commentaires
  • C'est lundi # 1

    Proposé par Galleane

    Ce que j'ai lu la semaine passée

    C'est lundi # 88C'est lundi # 88C'est lundi # 88C'est lundi # 88C'est lundi # 88C'est lundi # 88C'est lundi # 88C'est lundi # 88C'est lundi # 88C'est lundi # 88

    Alors, j'ai terminé L'été où papa est devenu gay d'Endre Lund Eriksen, très sympa. Le bikini rouge de Lauren Christopher est une petite lecture légère parfaite pour l'été. Je n'ai pas accroché à la nouvelle Take me de Maisey Yates. Et Je vous sauverai tous d'Emilie Frèche est une lecture qui m'a bouleversée. Côté BD, Meilleurs vœux de Mostar est une histoire vraie intéressante. La tristesse de l'éléphant est une histoire belle mais triste. J'ai lu Lincoln, tomes 1 et 2, j'ai préféré le 2. Le Royaume, tome 2 : Les deux princesses était bien. Le petit Spirou, tome 17 est moins drôle que d'habitude pour cette série. 

     

    Mes lectures en cours

    C'est lundi # 88C'est lundi # 88C'est lundi # 88

    J'en suis à un tiers de Jésus m'aime de David Safier, j'aime bien. J'ai entamé Haut-Royaume, tome 1 : Le chevalier de Pierre Pevel et c'est passionnant. Je découvre la vie de Nelson Mandela en BD.

     

    Ma prochaine lecture

    C'est lundi # 88

    Et bien c'est toujours Svastika de Jun'ichiro Tanizaki.

     


    2 commentaires
  • Just one # 12

    Proposé par Louve

    Mon bilan Just one du mois de Juillet 2017

     

    • Un univers : La campagne norvégienne dans L'été où papa est devenu gay d'Endre Lund Eriksen / Fiche Livraddict + chronique.

     

     

     

     

     

     

    • Un(e) futur(e) époux(se) : Griffin Hawke dans King Helios, tome 2 : Le pirate solitaire de Belinda McBride / Fiches Livraddict + chronique.

     

    ← Mois précédent     Mois suivant →


    votre commentaire
  • L'été où papa est devenu gayTitre français : L'été où papa est devenu gay (2014)

    Titre original : Den sommeren pappa ble homo (2012)

    Auteur : Endre Lund Eriksen (Nrovège)

    Traducteur : Aude Pasquier

    Langue : française

    Edition : Thierry Magnier

    Résumé : Arvid, douze ans, passe les vacances d’été au camping avec son père, récemment divorcé. Roger et sa fille Indiane sont installés près de leur caravane... Lorsqu’Arvid apprend que Roger est homosexuel, et qu’il se rend compte que son propre père s’amuse beaucoup avec lui, quitte à se comporter comme un ado, alors là, Arvid va moins bien. 
    Et il s’interroge sur sa propre sexualité: ne serait-il pas gay lui aussi ? Il aime beaucoup son copain Frank… Ses vacances au camping vont décidément bouleverser bien des préjugés dans la vie d’Arvid: après tout si son père retrouve la joie de vivre, c’est pas mal.

    Lire la suite...


    votre commentaire