• Les fantômes de Maiden Lane, tome 4

    Les fantômes de Maiden Lane, tome 4Saga : Les fantômes de Maiden Lane

    Tome : 4

    Titre français : L'homme de l'ombre (2013)La légende des quatre soldats, tome 2

    Titre original : Maiden Lane, book 4: Thief of shadows (2012)

    Auteure : Elizabeth Hoyt (Etats-Unis)

    Traducteur : Daniel Garcia

    Langue : française

    Edition : J'ai lu

    Résumé : Winter Makepeace, le directeur de l'hospice des enfants trouvés, est un homme au sérieux irréprochable, mais les dames patronnesses du comité de soutien lui reprochent son manque d'expérience des mondanités. Aussi, lady Isabel Beckinhall, jeune veuve pleine d'entrain, est-elle chargée de procéder à son éducation. Sous sa férule, Winter est censé apprendre l'art de la conversation et de la flatterie, afin de solliciter les riches mécènes. Il va apprendre tout autre chose. Et Isabel est loin de se douter que derrière sa façade guindée se cache un tout autre personnage....

    Attention spoiler si vous n'avez pas lu le tome précédent

    Mon avis :

    L'épilogue du tome précédent m'avait laissée sur un cliffhanger et j'étais impatiente de découvrir comment Winter s'en sortirait.

    Depuis son veuvage, Isabel a eu quelques amants, rien d'extraordinaire. Mais depuis qu'elle est rentrée dans le cercle de bienfaisance de l'orphelinat de Saint-Giles, son cœur balance entre l'athlétique fantôme et l'austère directeur de l'établissement. Mais compte-tenu de ses observations, son choix sera peut-être plus simple que prévu.

    J'ai apprécié ce couple qui sort de l'ordinaire. En effet, Isabel est plus âgée et expérimentée devant un Winter encore innocent en matière de corps et de relations sentimentales. Le jeune homme a beau être vierge, il n'est pas naïf, son entrain m'a fait sourire, son envie de découvertes et de bien faire, il attache de l'importance au plaisir de sa partenaire.

    Winter a dédié sa vie à son quartier Saint-Giles, à protéger la veuve et l'orphelin, renonçant à une vie de famille mais lui octroyant une certaine liberté : laisser ses émotions s'exprimer et relâcher la pression par le combat justicier. Mais sa rencontre avec lady Isabel remet ses convictions en question. Comme tout le monde, ses aspirations et attentes de la vie ont évolué. Winter se retrouve confronté à ses deux identités. Le statut de veuve laisse à Isabel une certaine autonomie et marge de manœuvre, bien que l'étiquette aristocratique reste au premier plan. Sa relation avec le petit garçon est touchante.

    A côté, le fantôme n'est pas en reste. Une affaire des plus urgentes impliquant des fillettes enlevées l'oblige à arpenter le quartier de nuit et à prendre des risques parmi la haute-société. De plus, Lady Penelope met son grain de sel dans la direction de l'orphelinat, complotant pour évincer Winter, comme si elle savait ce qu'il en était, quelle hypocrite. J'ai bien aimé comment les deux intrigues s'entremêlent. Dans ce tome, le fantôme de Saint-Giles se révèle, tant sur son identité que sur son mode de vie. Pourtant, la fin nous fait comprendre que l'on n'a seulement effleuré ce monde de la nuit et que des choses restent encore cachées.

    J'ai vraiment aimé Winter, mais ce tome ne m'a pas embarquée autant que je l'espérais.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 26

    Note : 16/20

    De la même saga :

    Tome 1 : Troubles intentions

    Tome 2 : Troubles plaisirs

    Tome 3 : Désirs enfouis

    Tome 5 : Le lord des ténèbres

    Les fantômes de Maiden Lane, tome 4


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :