• Alex Rider, tome 1

    Alex Rider, tome 1Saga : Alex Rider

    Tome : 1

    Titre français : Stormbreaker (2001)

    Titre original : Alex Rider, book 01: Stormbreaker (2000)

    Auteur : Anthony Horowitz (Royaume-Uni)

    Edition : Walker books

    Résumé : Suite à la mort de son oncle et unique parent, Alex Rider, quatorze ans, voit son existence tranquille de collégien londonien complètement bouleversée : il est enrôlé, contre son gré, par le MI 6, les services secrets britanniques. Sa première mission : découvrir ce qui se cache derrière le Stormbreaker, un nouvel ordinateur ultra-puissant.

     

    Mon avis :

    Alors que l'auteur a relancé les aventures du célèbre espion en herbe Alex Rider en 2017, j'ai eu envie de tout relire après la lecture du tome 11 et du nouveau design des couvertures pour l'occasion. J'ai mis le temps, mais je me lance enfin, et c'est aussi bon que ma première lecture une décennie plus tôt (le temps passe vite !).

    Son oncle vient de décéder dans une collision en voiture, mais Alex n'est pas convaincu pas ces circonstances soi-disant accidentelle. Sa curiosité le mène jusque dans le bureau du patron du MI6 et voilà le garçon de 14 ans en mission, bien malgré lui sur les traces de Ian Rider.

    Ce tome d'introduction permet de poser le cadre très généraliste pour l'instant de la saga, avec de rapides antécédents familiaux et la gouvernante Jack d'un côté, et les dirigeants très sobres du MI6 de l'autre. Il est vrai que les relations restent plutôt factuelles, Alex ne fait pas cas d'une quelconque affinité pour son oncle, même s'il semble assez le connaître pour savoir que Ian Rider ne conduirait jamais sans sa ceinture de sécurité. Avant tout, on découvre le jeune héros de 14 ans, pas encore vraiment sa personnalité, qui s'installe petit à petit, mais davantage ses aptitudes physiques et sa façon de pensée.

    Alex suit les traces de son oncle, en tant qu'espion mais aussi les indices trouvés et laissés par Ian Rider. Pour sa première mission, Alex ne manque pas de courage et de curiosité, mais il fait des erreurs qui pourraient lui coûter cher. Heureusement, il a la chance de son côté, ainsi que des gadgets en tout genre dont l'utilité peut sauver une vie – ou le contraire, tout dépend du point de vue. L'écriture d'Anthony Horowitz est addictive et descriptive. Les scènes d'action sont très bien mises en scène, je n'ai eu aucun mal à les imaginer. Il crée également une ambiance tantôt rythmée et rapide, tantôt lente et angoissante. J'ai particulièrement apprécié une scène sous-terraine qui retranscrit la sensation de suffocation et claustrophobie à merveille.

    J'ai donc beaucoup aimé cette relecture, prise en haleine par l'intrigue, et je suis impatiente de passer au tome suivant. Le meilleur est encore à venir.

     

    Lu dans le cadre des challenges # 26 et # 124

    16/20

    De la même saga : 

    Tome 2 : Pointe blanche

    Tome 3 : Skeleton key

    Tome 4 : Jeu de tueur

    Tome 5 : Scorpia

    Tome 6 : Arkange

    Tome 7 : Snakehead

    Tome 8 : Les larmes du crocodile

    Tome 9 : Le réveil de Scorpia

    Tome 10 : Roulette russe

    Tome 11 : Never say die

    Alex Rider, tome 1Alex Rider, tome 1


  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Mai 2014 à 16:25

    Même si la saga est pas mal connue, je n'ai pas encore sauté le pas. Là, j'hésite un peu car j'ai peur que ça soit un peu trop jeunesse pour moi. ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :