• Alex Rider, tome 9

    Alex Rider, tome 9Saga : Alex Rider

    Tome : 9

    Titre français : Le réveil de Scorpia (2011)

    Titre original : Alex Rider, book 9: Scorpia Rising (2011)

    Auteur : Anthony Horowitz (Royaume-Uni)

    Langue : anglaise

    Edition : Walker Books

    Résumé : Scorpia, cet organisme de l'ombre qui a fait tuer les parents d'Alex Rider, est plus puissant que jamais et joue avec le feu dans la poudrière du monde : le Moyen Orient. Personne n'est mieux en mesure d'ébranler Scorpia que Alex. Et personne n'est mieux à même de déstabiliser Alex que Scorpia.

    Mon avis : 

    A l'occasion de la reprise de la série par l'auteur, j'ai relu ce tome pour me remettre dans le bain.

    Alex est enfin un collégien normal et modèle, mais voilà que les ennuis sont de retour. Ni lui, ni le MI6 ne s'en doute, mais tout ceci est une machination de leur pire ennemi. Scorpia n'a pas dit son dernier mot.

    Comme ça fait sept ans que je n'ai pas lu cette saga et que c'est jeunesse, je craignais un peu de ne pas éprouver le même plaisir de lecture. Finalement, ç'a presque été meilleur que dans mon souvenir, donc je suis très satisfaite de ma lecture. La première partie pose le cadre de l'intrigue, c'est nécessaire et cela nous montre clairement jusqu'où l'organisation est prête à aller pour si peu au final. Mais Scorpia en profite surtout pour y placer ses propres intérêts. Je rongeais mon frein, j'avais hâte d'accompagner Alex pour le soutenir, l'encourager et observer une fois de plus avec quel brio il s'en sort et met ses adversaires à terre.

    Ce tome marque une évolution chez Alex, pas tant de sa personnalité qui s'est construite au fil des missions précédentes et des découvertes des secrets familiaux, mais davantage sur son apparence et son physique. Le jeune espion malgré lui a désormais 15 ans, la puberté transforme son corps, ses muscles se développent, lui donnent plus de forces. Et il en aura besoin pour affronter ses opposants. Pourtant, si Alex fait toujours preuve de créativité, ce tome est sombre et il n'en sortira pas indemne.

    Pour cette mission, le récit se déroule en partie en Egypte, cependant à part la chaleur étouffante et assommante, le changement de lieu n'est pas notable, et Alex n'a pas vraiment le temps de visiter les alentours. Ses pas le dirigent selon les indices. L'action est très présente, surtout vers la fin où tout s'accélère. Mon cœur s'est mis à battre plus vite d'anticipation et d'excitation à l'idée et au souvenir des événements. Je retiendrai particulièrement deux images de cette aventure : la révélation de M. Smithers et la détresse d'Alex.

    Cette relecture m'a fait ressentir de très bonnes sensations, j'ai hâte de lire la nouvelle mission d'Alex.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 96

    Note : 17/20

    De la même saga : 

    Tome 1 : Stormbreaker

    Tome 2 : Pointe blanche

    Tome 3 : Skeleton key

    Tome 4 : Jeu de tueur

    Tome 5 : Scorpia

    Tome 6 : Arkange

    Tome 7 : Snakehead

    Tome 8 : Les larmes du crocodiles

    Tome 10 : Roulette russe

    Tome 11 : Never say die

    Alex Rider, tome 9


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :