• Alex Rider, tome 5

    Alex Rider, tome 5Saga : Alex Rider

    Tome : 5

    Titre français : Scorpia (2004)

    Titre original : Alex Rider, book 5: Scorpia (2004)

    Auteur : Anthony Horowitz (Royaume-Uni) 

    Edition : Walker books

    Résumé : " Va à Venise. Trouve Scorpia. Tu connaîtras ton destin. " Tels sont les mots qui hantent Alex Rider depuis la fin de sa dernière mission. Mais Scorpia n'est autre que la plus grande organisation criminelle du monde, avec à sa tête la belle et mystérieuse Mme Rothman. Celle-ci semble d'ailleurs très bien connaître le jeune héros. Trop bien, peut-être...

     

    Mon avis :

    Chaque tome ancre d'avantage Alex dans le monde restreint et discret de l'espionnage, non seulement par les missions en elles-mêmes et l'expérience que le personnage accumule, mais également par les découvertes personnelles. Et cet opus va marquer l'esprit d'Alex plus que les autres.

    En voyage scolaire à Venise, Alex en profite pour chercher Scorpia. Ses découvertes remettent en question son intégrité et ses convictions. Il devra croire en lui-même et retrouver sa confiance pour trouver le bout du tunnel.

    Malgré ses performances passées et ses capacités hors du commun, Alex n'est qu'un adolescent, un âge où l'on se construit et se pose beaucoup de questions. Son tour est venu, et si Alex semblait indifférent et insensible jusqu'à maintenant concernant son oncle et sa famille, les émotions s'accumulent soudainement. L'explosion du trop-plein le mène à faire des choix discutables certes, mais nécessaires pour se comprendre lui-même. Perturbé et confus par les activités de son père, Alex cherche néanmoins un lien avec ses parents disparus, un besoin dont il ignorait l'existence jusqu'à ce moment précis, tapis dans son inconscient. Plus que jamais, la présence d'un ami est précieuse, même si Tom l'idéalise.

    L'état d'esprit d'Alex évolue étroitement avec l'avancement de l'intrigue. La narration alterne davantage les scènes d'action et les pensées du jeune héros. Ses prouesses ne cessent de me surprendre, ses manœuvres sont toujours décrites avec une précision immersive. La plume d'Anthony Horowitz est un plaisir à lire en version originale. Il prend le temps de poser ses mots et placer ses pions, d'aller d'un endroit à un autre, tout en y insufflant un rythme prenant. Ponctués de nombreuses révélations, les dialogues participent à cette dynamique, visant droit à l'essentiel. Peu importe le statut de son vis-à-vis et la gravité de sa situation, Alex dit ce qu'il a à dire.

    Le meilleur tome de la saga jusqu'à maintenant pour ma part, où l'auteur innove et enrichit de ce fait l'univers et surtout le personnage éponyme ; et une fin qui tue. Vivement la suite !

     

     Lu dans le cadre des challenges # 26 et # 130

    18/20

    De la même saga : 

    Tome 1 : Stormbreaker

    Tome 2 : Pointe blanche

    Tome 3 : Skeleton key

    Tome 4 : Jeu de tueur

    Tome 6 : Arkange

    Tome 7 : Snakehead

    Tome 8 : Les larmes du crocodile

    Tome 9 : Le réveil de Scorpia

    Tome 10 : Roulette russe

    Tome 11 : Never say die

    Alex Rider, tome 5Alex Rider, tome 5


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :