• Alex Rider, tome 7

    Alex Rider, tome 7Saga : Alex Rider

    Tome : 7

    Titre français : Snakehead (2007)

    Titre original : Alex Rider, book 07: Snakehead (2007)

    Auteur : Anthony Horowitz (Royaume-Uni)

    Edition : Le livre de poche

    Résumé : Alex Rider, 14 ans, est espion malgré lui. Recruté par le MI6, services secrets britanniques, il a collaboré à deux reprises avec la CIA, et a réussi, contre toute attente, les six missions qui lui ont été confiées jusqu'à présent. La dernière à peine terminée, Arkange, on lui demande d'infiltrer et d'affronter les Snakeheads, réputées comme les pires organisations criminelles en quête d'argent, exclusivement. A leur actif : trafic d'esclaves, de drogue, d'organes, d'armes, d'humains. Ainsi en Australie, l'immigration clandestine est un problème majeur, un réel fléau qui fait la fortune de certains. Alex accepte de prendre la place d'un jeune réfugié afghan, dans le but de remonter la filière dirigée par le redoutable Major Yu. En contreparie sa collaboration devrait lui permettre d'éclaircir les conditions de la mort de ses propres parents. Les intentions du Major Yu dépassent l'entendement. Il faudra courage et détermination à A.R pour mener à bien cette affaire.

    Mon avis : 

    Après un tome plus distant, j'avais hâte de retrouver notre jeune héros.

    De retour sur Terre, Alex n'aspire qu'au repos. Mais le hasard en a décidé autrement quand un service d'espionnage australien lui propose un partenariat avec un ami de ses parents. L'adolescent ne peut refuser une telle occasion et se lance dans un parcours de l'immigration clandestine.

    Alex a un moral d'acier, il nous le prouve encore une fois. Le répit est de courte durée avant de retourner sur le terrain et l'adversaire est doublement redoutable. Alex a le chic pour se mettre dans les ennuis jusqu'au cou, involontairement d'habitude, mais l'aubaine de côtoyer un proche de sa famille était trop belle. Si son but personnel est bien d'en apprendre plus sur ses géniteurs, la mission devient rapidement sa priorité, car l'infortune d'Alex se fait sentir d'entrer de jeu.

    Encore un tome très rythmé. J'ai adoré l'intrigue, l'enchaînement des événements que subit Alex. Le pauvre semble accumuler les erreurs et s'enfoncer dans un bourbier costaud. Malgré tout, l'espion en herbe fait preuve d'ingéniosité et de créativité pour se tirer d'affaire. Dos au mur, même à bout de force, il s'accroche et puise jusqu'à la dernière de ses ressources. Sa volonté et sa détermination sont les clés de son succès, ainsi que son jeune âge qui incite ses ennemis à le sous-estimer.

    L'auteur continue de nous faire voyager, non seulement d'un point de vue géographique mais également à travers les cultures. En l'espace de quelques semaines à peine, on découvre les bas fonds thaïlandais, le port grouillant de monde de Darwin, la forêt perdue des terres intérieures australiennes. Le récit est complet et addictif, l'ambiance meilleure que dans le tome précédent.

    J'ai tout aimé dans ce tome, les nouveaux éléments enrichissant le bagage familial d'Alex à l'intrigue dont les péripéties s'enchaînent à une cadence effrénée, en passant par les personnages et surtout l'évolution du statut d'Alex en tant qu'espion, entre questionnement et aptitudes. Vivement la suite !

     

    Lu dans le cadre des challenges # 26 et # 130

    18/20

    De la même saga : 

    Tome 1 : Stormbreaker

    Tome 2 : Pointe blanche

    Tome 3 : Skeleton key

    Tome 4 : Jeu de tueur

    Tome 5 : Scorpia

    Tome 6 : Arkange

    Tome 8 : Les larmes du crocodile

    Tome 9 : Le réveil de Scorpia

    Tome 10 : Roulette russe

    Tome 11 : Never say die

    Alex Rider, tome 7Alex Rider, tome 7


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :