• Alex Rider, tome 11

    Alex Rider, tome 11Saga : Alex Rider

    Tome : 11

    Titre français : Never say die (2017)

    Titre original : Alex Rider, book 11: Never say die (2017)

    Auteur : Anthony Horowitz (Royaume-Uni)

    Langue : anglaise

    Edition : Walker Books

    Résumé : Après la mort de Jack, Alex Rider, dévasté, s’est installé à San Francisco où il tente de se remettre.
    Mais pour l’ancien espion du MI6, la vie loin du feu de l’action n’est pas si facile.
    De l’autre côté de l’Atlantique, un hélicoptère militaire, le Super Stallion, s’est volatilisé.
    Au même moment, Alex reçoit un mail qui pourrait avoir été écrit par Jack.
    Il en est convaincu : son amie est vivante !
    Sans en avertir le MI6, il part à sa recherche… sans se douter que cette quête le mettrait sur la piste des voleurs de l’hélicoptère.
    Retrouver Jack, c’est retrouver le Super Stallion.

    Attention spoiler si vous n'avez pas lu le tome 9

    Mon avis :

    Lorsque j'avais lu l'aventure précédente d'Alex Rider (tome 9) à sa sortie, sa vraie fin m'avait à la fois réjouie pour le personnage parce qu'il méritait enfin le calme, et attristée parce que ces romans sont super. J'ai été surprise mais heureuse en voyant la reprise de la série, et franchement ça valait le coup, Anthony Horowitz n'a pas perdu la main.

    Depuis la mort de Jack, la vie semble terne à Alex. Il a un peu de mal à s'adapter aux Etats-Unis. Puis il reçoit un mail succinct, incomplet, mais Alex est persuadé que Jack est encore en vie et qu'elle l'appelle à l'aide. Sans plus attendre, il remonte ses traces.

    L'histoire se déroule deux mois après les événements du tome 9. Et si on retrouve tous les bons éléments de la série, un point majeur change par rapport au reste. En effet, Alex part en mission volontairement, pour lui, sans prévenir personne ou presque. Lui qui avait toujours été enrôlé de force décide d'enquêter pour des raisons personnelles. L'état d'esprit d'Alex n'est donc pas le même. Bien qu'envoyé contre sa volonté, il a toujours agi pour protéger les citoyens, il a une morale. Et il continue de la suivre et de la respecter ici. Mais sa détermination est imparable, rien ni personne ne le fera renoncer à son objectif.

    L'excitation du danger et l'addiction à l'adrénaline l'Alex commencent à se faire sentir. Son comportement est exemplaire. Alors que les situations périlleuses et alarmantes s'enchaînent, le jeune espion garde toujours son sang-froid, repousse la panique, et laisse son cerveau cogiter pour mieux réfléchir et trouver des solutions. Que de créativité ! Pourtant dans cette nouvelle aventure, Alex commet plusieurs erreurs qui auraient pu lui être fatales. Mais la chance semble de son côté. L'intrigue est parfaitement ficelée et l'évolution du trajet d'Alex m'a beaucoup plu.

    Je regrette un peu que le titre ait été gardé tel quel, alors que les tomes précédés ont une traduction française, excepté ceux qui représentent une organisation ou un nom de mission secrète.

    En résumé, encore une mission du tonnerre portée par un protagoniste plus motivé et intrépide que jamais. Et la fin promet une prochaine aventure encore explosive, je suis impatiente.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 96

    Note : 17/20

    De la même saga : 

    Tome 1 : Stormbreaker

    Tome 2 : Pointe blanche

    Tome 3 : Skeleton key

    Tome 4 : Jeu de tueur

    Tome 5 : Scorpia

    Tome 6 : Arkange

    Tome 7 : Snakehead

    Tome 8 : Les larmes du crocodiles

    Tome 9 : Le réveil de Scorpia

    Tome 10 : Roulette russe

    Alex Rider, tome 9

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :