• Le cercle des immortels : Dark-Hunters, tome 12

    Le cercle des immortels : Dark-Hunters, tome 12Saga : Le cercle des immortels : Dark-Hunters

    Tome : 12

    Titre français : Acheron (2012)Le cercle des immortels : Dark-Hunters, tome 8

    Titre original : Dark-Hunter, book 11: Acheron (2008)

    Auteure : Sherrilyn Kenyon (Etats-Unis)

    Traducteur : Dany Osborne

    Langue : française

    Edition : J'ai lu

    Résumé : Il y a 11 000 ans, un dieu naquit. Contraint de vivre dans le corps d’un humain, Acheron a enduré une vie entière de haine.
    Sa mort a déchaîné une horreur absolue qui a presque détruit le monde. Rappelé du royaume des morts contre sa volonté, il devint le seul défenseur de la race humaine.
    Pendant des siècles, il a combattu pour notre survie et caché un passé qu’il n’a jamais voulu révéler. Jusqu’à ce qu’une femme solitaire qui refuse de se laisser intimider par lui menace sa propre existence.
    Maintenant, la survie d’Acheron et celle de l’humanité repose sur sa vie à elle, et de vieux ennemis d’Acheron menacent de se réunir pour les détruire totalement, lui et elle…

    Attention risque de spoiler si vous n'avez pas lu les tomes précédents

    Mon avis : 

    Oui, enfin j'ai lu le tant attendu tome sur Acheron. On me l'a offert pour Noël et j'en suis plus que ravie.

    Le livre est en deux parties : la première qui est aussi la plus longue narre le passé d'Acheron, surtout sa vie en tant qu'humain, et la seconde raconte son histoire d'amour maintenant, on y retrouve l'univers familier des chasseurs de la nuit. J'ai adoré connaître enfin Acheron, les événements qui ont construit sa personnalité. C'est dur à lire, c'est violent et sanglant, on voudrait à tout prix que quelqu'un fasse quelque chose, qu'ils ouvrent les yeux, même si on sait déjà que rien ne l'empêchera. A un moment, on nous offre une petite lueur d'espoir, puis les horreurs reprennent et s'enchaînent, sans lui laisser de repos, semble-t-il. Jusqu'à ce qu'enfin …

    Dans la seconde partie, c'est un nouveau Acheron que l'on voit, connaissant son passé, on ne peut plus en faire abstraction. De fait, l'image que je m'en étais faite a changé. Pour autant, ce n'est pas de la pitié que je ressens pour le dieu atlante, dieu sait qu'il détesterait cela. Non, simplement avant il incarnait toujours la solution et la force pour sortir tout le monde du pétrin. Et maintenant, on sait qu'il peut être vulnérable, qu'il est en fait comme tout le monde. C'est à la fois déstabilisant et rassurant.

    Artemis, je ne peux plus la supporter celle-là, je ne l'aimais déjà pas beaucoup, mais maintenant je la déteste carrément. Malheureusement, je sens qu'elle va encore faire des siennes par la suite. C'est aussi l'occasion de revoir Nick, un personnage vraiment intriguant depuis quelques tomes, je suis très curieuse de lire la saga qui lui est dédiée et d'en apprendre plus sur lui. Quant à Appollymi, maintenant qu'on la connaît mieux, je lui en veux moins de ses plans pour l'humanité, en plus c'est un peu dans sa nature de vouloir tout détruire.

    En ce qui concerne la narration, le première partie nous propose différents points de vue, dont un inattendu mais très intéressant : celui de sa sœur Ryssa, la seule personne qui le voit vraiment tel qu'il est, qui l'aime sincèrement et ne lui demande rien échange de son aide ; malheureusement, les femmes n'avaient aucun poids dans les décisions à prendre.

    Pour finir avec l'intrigue de la seconde partie : j'ai beaucoup aimé le prétexte de leur rencontre et de la relation qu'ils vont entamer. Relation qui ne sera pas sans repos, car ils sont tous les deux déterminés à atteindre leur but, qui sont l'opposé l'un de l'autre. Ce fut un plaisir également de revoir la plupart des chasseurs de la nuit, ainsi que quelques garous et autres personnages non-humains.

    Vous l'aurez sûrement compris, ce roman se focalise surtout sur les personnages. On a de l'action certes, mais pas de grandes révélations.

    Ca valait la peine d'attendre tout ce temps, j'ai adoré ma lecture. Ca m'a aussi donné envie de relire les tomes précédents.

     

    Lu dans le cadre du challenge # 59

    Note : 18/20

    De la même saga :

    Tome 1 : L'homme maudit

    Tome 2 : Les démons de Kyrian

    Tome 3 : La fille du shaman

    Tome 4 : Le loup blanc

    Tome 5 : La descendante d'ApollonLe cercle des immortels : Dark-Hunters, tome 11

    Tome 6 : Jeux nocturnes

    Tome 7 : Prédatrice de la nuit

    Tome 8 : Péchés nocturnes

    Tome 9 : L'homme-tigre

    Tome 10 : Lune noire

    Tome 11 : Le dieu déchu

    Le cercle des immortels : Dark-Hunters, tome 12


  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Janvier à 18:44

    Pour Artémis, tu verras qu'au contraire en ce qui la concerne "rien n'est ce qu'il parait être". Elle aussi cache très bien ce qu'elle est vraiment au fond d'elle :). Personnellement, je l'adore. Comme je le dis souvent sur mon forum (celui de Dark-Hunter Francophone), le "truc" avec les livres de Sherrilyn Kenyon, c'est qu'on découvre  des personnages à travers les yeux d'autres personnages. Et Artémis jusque là, on ne la voit qu'à travers le ressenti et les yeux de ceux qui la déteste. Après bien sûr, elle n'est pas une sainte non plus mais... voilà ^^.

      • Dimanche 22 Janvier à 19:16

        En ce cas, je m'en réjouis d'avance, et j'ai hâte de lire ça. Et oui, j'avais déjà remarqué cela avec les apollites qui sont souvent montrés comme des "méchants" au début de la saga, jusqu'au tome 5 je crois, où on les découvre sous un autre angle.

    2
    Lundi 23 Janvier à 09:38

    Le plus frappant c'est quand tu lis Styxx. Par exemple, à l'époque où j'ai lu Acheron, j'ai trouvé Ryssa gentille, aimante, j'étais triste à sa mort. Mais en lisant "Styxx"... bref, je ne t'en dis pas plus :) Mais je me suis rappelé ensuite qu'effectivement, on ne connait Ryssa qu'à travers son propre journal, et les yeux d'Acheron qui la vénère car elle est la seule à l'avoir aimé. J'adore cette ambiguïté dans les livres de Kenyon, elle arrive souvent à nous faire percevoir un personnage de différentes façons, voir même apprécier un personnage détesté autrefois, ou inversement !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :